Avant-Première VO: Review Plutona #1[FRENCH] Dans un univers où les super-héros existent mais où on les voit de loin, de jeunes écoliers aux profils très différents se retrouvent à faire une découverte étrange qui, peut-être, va changer leur vie. Mais difficile de dire comment, la nouvelle série de Jeff Lemire et Emi Lenox préférant présenter les personnages qu’établir les bases du récit…

Plutona #1Plutona #1 [Image Comics] Scénario de Jeff Lemire
Dessins d’Emi Lenox
Parution aux USA le mercredi 2 septembre 2015

Avec les dessins d’Emi Lenox, Plutona a des airs d’une série Vertigo de la grande époque. La signature de Jeff Lemire, passé un temps par le label mature de DC, fait que l’on s’attend aussi à ce que l’histoire aille vers ce genre d’ambiance. Mais quelle histoire ? Il est difficile d’avoir un avis sur ce que pourra donner ou pas cette série après la lecture du premier numéro car les pistes restent assez floues : Une poignée d’ados s’aventure dans les bois après l’école et trouve le corps d’une super-héroïne. Et… je vous ai en gros raconté ce numéro en intégralité car les auteurs privilégient les tranches de vie précédant la découverte. Si bien que du coup les effets de la conclusion semblent assez flous. On pense un peu aux débuts de Powers avec la découverte d’une dépouille de super-héroïne, ok, mais allez savoir si Plutona est simplement blessée (elle semble morte) et si les héros vont l’aider ou si, au contraire, l’un(e) d’entre eux va devenir Plutona à son tour… Ou encore si, tout ensemble, ils vont hériter des pouvoirs. Mystère et boule de gomme.

Quand des auteurs racontent à nouveau un mythe connu (mettons Ultimate Spider-Man) et qu’ils font dans la décompression, disons qu’ils peuvent se permettre de finir le premier épisode sur la morsure de l’araignée radioactive. La majeure partie du public connaît les tenants et aboutissants et peut attendre que les choses se mettent en place. A ce stade, Lemire et Lenox, sont peu explicites sur leur intrigue et c’est autrement plus compliqué de s’y projeter. Il y a sans doute – sur le seul plan narratif – quelques atomes communs avec Saga et sa volonté de ne pas se définir dès le début, de ne pas s’enfermer dans une formule. Mais au terme de Plutona #1, je ne sais pas si j’ai acheté les aventures d’une Ms. Marvel façon Image ou d’un Club des Cinq option super-héros. Est-ce que c’est un récit policier ? Une fable sociale ? Je serais bien incapable de pencher pour une direction ou une autre et ne suis guère plus avancé qu’avant la lecture. Je ne doute pas que cela va se vendre sur le nom du scénariste mais il va vraiment falloir délimiter le périmètre de la série dès le #2. On va donc attendre avant de vraiment conseiller (ou pas) ce titre.

[Xavier Fournier]