Avant-Première VO: Review Outcast #2[FRENCH] Kyle Barnes a de très mauvais souvenirs de son enfance. Une mère qui le battait, qui est devenue comme folle du jour au lendemain. Et le voici qui commence à réaliser que non seulement les cas de possession existent mais qu’en plus ils sont plus fréquents que ce qu’il pensait. Ce qui l’incite à repenser sa vie. Et si les gens qui lui ont fait du mal n’avaient tout simplement pas été responsables ?

Outcast #2Outcast #2 [Image Comics]
Scénario de Robert Kirkman
Dessin de Paul Azaceta
Parution aux USA le mercredi 30 juillet 2014

J’attendais ce deuxième épisode pour me faire une meilleure idée de la nouvelle série de Robert Kirkman et je ne suis pas déçu. Dans la première phase, l’idée d’un jeune homme un peu loser dont la vie avait été brisée par une possession démoniaque semblait une sorte de chaînon manquant entre l’Exorciste et Supernatural. D’autant plus quand on découvrait sur la fin du premier épisode que Kyle semble être devenu une sorte « d’antivirus ». L’idée en vaut une autre mais c’est avec ce deuxième épisode qu’à mon sens Kirkman et Azaceta entrent véritablement dans le vif du sujet. C’est-à-dire pas une invasion de démons façon Ghostbusters mais… un jour dans la vie du héros, alors qu’il digère les événements récents. Cela peut paraître risqué dans cette phase initiale de la série mais ce qui fait la force de Kirkman, justement, c’est de toujours travailler le côté humain, que ce soit en marge des zombies (Walking Dead), ou des super-héros (Invincible, The Haunt…) et maintenant de l’exorcisme. La vie de Kyle n’a pas été un long fleuve tranquille, démolie par le péché originel de la démence de sa mère. Mais voilà qu’il comprend qu’il n’avait peut-être pas tout réalisé… Et ça prend une dimension intéressante. Dans un contexte où le Mal peut se manifester et corrompre, alors est-ce que les tortionnaires de Kyle étaient toujours réellement responsables ?

Les auteurs travaillent un peu le casting des personnages secondaires de la série, à commencer par le Phantom Strang… euh, enfin quelqu’un qui a de faux airs du Phantom Stranger mais qui est visiblement appelé à devenir « l’Homme à la cigarette » d’Outcast. Kirkman fait aussi un bon usage de Mark, qui était plutôt antagoniste de Kyle dans le premier épisode mais qui prend ici un peu plus de dimension. À se demander s’il ne va pas devenir le « Shane » d’Outcast. Mais c’est à la fois tout le charme et toute la complexité de la série. Dans une histoire où tout le monde peut finir possédé, les alliances d’un jour ne sont sans doute pas celles du lendemain. On ne sait donc pas trop ce qu’il adviendra de ces personnages. Mais la série, déjà, prend une autre dimension en nous parlant de problèmes humains et pour lesquels on peut ressentir de l’empathie.

[Xavier Fournier]