Avant-Première VO: Review New Avengers #19

[FRENCH] Les nouveaux Dark Avengers continuent leurs préparatifs (qui n’en finissent pas) mais, d’une certaine manière, ils ne sont pas les seuls puisque Daredevil doit s’habituer à fonctionner au sein des Vengeurs, à en connaître les codes. L’ennui pour lui c’est que la seule qui soit là pour l’accueillir soit… Squirrel Girl ?

New Avengers #19 [Marvel Comics]
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Mike Deodato
Sortie aux USA le mercredi 14 décembre 2011

Daredevil est donc depuis peu l’un des New Avengers mais en est encore s’y faire. Le voici donc dans le rôle du « bleu », du débutant, ne sachant pas trop quand il faut se présenter au Q.G. de l’équipe. Bendis en profite pour une scène d’accueil assez marrante où on découvre donc que « tête-à-cornes » a déjà une groupie dans la Avengers Mansion. Mais ce n’est pas vraiment une co-équipière. Squirrel Girl est en effet toute séduite par celui à qui elle doit la vie. Puis bien vite le côté sérieux et la chronologie décomposée de Bendis reprennent le dessus. On retrouve les New Avengers dans une scène raccord avec leur dernière apparition, histoire de répêter les choses. Là, franchement, on se demandera s’il était bien nécessaire de redire que les terroristes s’étaient emparés du sang de Wolverine puisque les lecteurs de la série l’on déjà largement réalisé. Sans doute fallait-il bien une scène avec les Vengeurs pour justifier le titre mais… on aurait pu trouver autre chose que cette boucle. Puis le scènariste, à nouveau, repart dans les préparatifs des Dark Avengers, là aussi au prix d’un bond dans le passé, alors que le futur faux Wolverine se demande s’il doit y aller. Comme on a déjà pu voir dans les épisodes précédents quelle avait été sa décision, là aussi tout effort de suspens tombe à plat.

Malgré ces critiques il ne faut cependant pas faire l’impasse sur les qualités de l’épisode. D’abord on n’a pas l’impression de lire la chose en 2 secondes (bon, si vous n’aimez pas les Vengeurs ou Bendis vous le lirez quand même à la vitesse de la lumière mais là j’ai envie de vous dire qu’à ce moment-là ce n’est pas la peine de vous infliger une série que vous détestez). Bien qu’il n’y ait pas franchement de combat dans le numéro, on n’a pas l’impression de ne voir que de la parlotte. La scène d’humour liée à Daredevil y est pour quelque chose sans doute. Reste que je me demande pourquoi Mike Deodato représente Madame Hydra sur la couverture comme si elle était la version de Earth X alors que rien dans l’épisode ne fait une telle référence. Encore quelque chose qu’on nous expliquera dans un flashback « spoilé » dans un ou deux numéros ? Allez savoir. Au final même si ce n’est pas sans défaut ce n’est cependant pas déshonorant…

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!