Avant-Première VO : Review Moon Knight #29[FRENCH] Nouvellement installé à Mexico, Jake Lockley n’a pas manqué d’être vite rattrapé par des problèmes. Engagé pour kidnapper la fille d’un maffieux local, Moon Knight a ressorti son costume couleur ivoire et est bien décidé à protéger la belle. D’autant que d’autres mercenaires, les frères Zapata, sont sur leur piste… Et que le Punisher est dans les parages.

Moon Knight #29 [Marvel] Scénario de Mike Benson
Dessins de Jefte Palo
Sortie américaine le mercredi 15/04/09

Moon Knight #29Autant le dire tout de suite, rien de ce qu’évoque la couverture ne se déroule vraiment à l’intérieur de l’épisode. Oui, Moon Knight est traqué par les Zapata Brothers mais en dehors de ça, on est bien loin de l’ambiance Lucha Libre/WWE. Si les masques font furieusement penser à Santo ou à Rey Mysterio Jr., les deux frangins ont en effet rangé les artifices du catch pour passer au lance-roquette et autres accessoires du même genre. Le côté truculent des Zapata est même ce qui fait une bonne partie du sel de ce numéro, commencé il faut bien le dire avec une scène assez maladroite car sentant trop le cliché. Là pour le coup le scénariste Mike Benson entame l’épisode avec un « truc » que non seulement on voit venir à des kilomètres mais en plus on a du mal à croire que les gangsters, eux, ne l’anticipent pas tellement c’est évident et comme tiré d’un mauvais film de série Z. Peut-être est-ce le storytelling du pourtant excellent Jefte Palo qui « pêche » dans cette scène… Par contre il est à verser au crédit des auteurs qu’ils se refont en quelques pages et qu’ils font bien vite oublier ce démarrage laborieux pour entrer dans quelque chose de bien plus énergique. C’est à noter, car ce n’est pas tout le monde qui serait arriver à imposer un ton après un début discutable.

Mike Benson entretient un curieux usage du Punisher, un peu comme si lui et Moon Knight passaient leur temps à se manquer ou à se voir de loin. Mais cela dit il utilise de la même manière d’autres éléments (quand j’ai vu revenir le guerrier mysticité-démoniaque, on était déjà tellement passé à autre chose que ça a été une surprise). Jefte Palo continue, lui, une évolution de style qui le rapproche de ce qu’était Jae Lee à l’époque de Namor, ce qui semble promettre un beau destin à Palo.

En définitive Moon Knight #29 se lit comme ces films de course-poursuite avec un héros désabusé tentant de sauver une femme qui ne veut pas l’être, des catcheurs masqués maboules, un ancien démon et le Punisher. Un cocktail délirant mais qui sait rester « noir ». L’arc devrait de plus gagner lors de la lecture en TPB…

[Xavier Fournier]