[FRENCH] Dans des événements qui se déroulent visiblement avant Fear Itself (mais qui tombent à point nommé pour la sortie française du film Thor), le fils d’Odin et Sif tentent de sauver l’Arbre-Monde, qui symbolise les fondations de l’univers asgardien. Pendant ce temps le Silver Surfer est à la recherche d’une nouvelle proie pour son maître, Galactus, et les deux quêtes convergent vers une confrontation majeure.

Mighty Thor #1 [Marvel Comics] Scénario de Matt Fraction
Dessins d’Olivier Coipel
Sorti aux USA le mercredi 27 avril 2011

Depuis son arrivée sur l’autre série Thor (l’ancienne), Matt Fraction s’est beaucoup intéressé au côté cosmique de Thor. A travers Olivier Coipel, il trouve le parfait complément pour donner/rendre à Asgard le lustre qu’on lui connaissait dans de telles sagas. Certes, les intégristes de Kirby nous diront que ce n’est pas du Kirby mais Olivier sait à merveille trouver ce juste milieu qui nous fait sentir qu’on est chez les dieux nordiques… même quand il les habille de combinaisons spatiales (avec un petit côté Micronauts qui n’est pas pour me déplaire). Au passage notons que le duo créatif passe haut la main son examen d’entrée sur le Silver Surfer. Si un jour il reprenait à Marvel l’envie de donner au surfeur sa propre série régulière, Fraction et Coipel s’imposent ici comme un choix hautement souhaitable, tant il y a la posture, la voix. Tout y est…

Fraction retrouve aussi un peu du souffle de JMS en posant une question fondamentale, liée au fait qu’Asgard flotte à quelques mètres de l’Amérique profonde. A quoi sert une église quand on a la demeure des dieux nordiques à proximité. Fraction donne la parole à l’homme normal (encore qu’on verra s’il le restera) et là aussi c’est une manière de ménager la chèvre et le choux, de prouver qu’on peut amener du cosmique sans oublier l’élément humain. Même si Fraction s’occupe depuis quelques mois déjà de la destinée de Thor, ce premier numéro de la nouvelle série montre que ce qui avait précédé n’était qu’un galop d’essai. En tout en ce qui concerne l’arc à venir, Mighty Thor sonne comme une phase prometteuse dans la vie de l’alter-ego de Don Blake.

[Xavier Fournier]