Avant-Première VO: Review Justice League #36[FRENCH] Le virus Amazo, arme parfaite pour détruire une partie de la Justice League, a été libéré. Tous les humains sont susceptibles de recevoir des pouvoirs mais… de mourir rapidement. Superman et Wonder Woman sont protégés. Mais Batman et Lex Luthor peuvent-ils échapper longtemps à cette épidémie ?

Justice League #36Justice League #36 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessin de Jason Fabok
Parution aux USA le mercredi 19 novembre 2014

La version « super-héros » d’Ebola est là, même si je ne pense pas que, vu les délais de production, l’actualité récente y est pour quelque chose. Geoff Johns nous donne quelque chose qui s’éloigne un peu du ton récent de la série, qui serait plus dans l’ambiance d’un pitch de jeu vidéo à la Arkham City. C’est un peu étrange, surtout qu’après la bataille contre Power Ring (mais aussi, dans le passé, des épisodes comme la lutte contre Platinium) on se demande combien de fois la Justice League peut combattre des gens victimes de leurs propres pouvoirs avant que cela tourne à la rengaine. Car c’est un problème actuel de la série. Avec Lex Luthor et Captain Cold en « insiders », il n’y a pas vraiment de menace en face. Où disons qu’elle n’a pas de visage pour l’instant et que, du coup, on a l’impression que les héros se battent contre des moulins à vent.

L’arrivée de Jason Fabok aux dessins se passe plutôt bien. Il instaure son propre cadre et sur le plan graphique cela fonctionne plutôt bien. Une chose m’a fait tiquer cependant et je suis surpris de ne pas en avoir entendu plus parler. Pendant qu’une partie des critiques façon « j’ai jugé d’avance » épluchent la Wonder Woman des époux Finch pour essayer de dénicher des « preuves » d’une défiguration de l’héroïne, Justice League nous montre un relookage notable de Diana. Un indice ? C’est à peu de choses près le costume prévu pour le cinéma, sur lequel on a plaqué les couleurs de l’amazone. Je ne peux pas dire que je suis très convaincu. C’est fait sans grande justification (on voit mal pourquoi elle irait passer un « costume de guerre » dans une telle situation). Une autre chose qui m’ennuie (et qui, elle, est liée au scénario) c’est que l’on s’achemine vers une ligue à deux étages, avec clairement Superman, Wonder Woman, Batman, Lex et peut-être Cold… Tandis que les autres sont une nouvelle fois relégués au rang de figurants. Je ne peux pas dire que je suis impressionné par la prestation de Flash, Shazam ou Cyborg dans l’équipe. Et là, clairement, ce serait bien de faire quelque chose, que Victor Stone ne soit pas « en panne » une saga sur deux.

[Xavier Fournier]