Avant-Première VO: Review Jupiter's Legacy 2 #1[FRENCH] Après des lustres (qui ont permis à Mark Millar de glisser deux volumes de Jupiter’s Circle entre autres choses), Jupiter’s Legacy, se concentrant désormais sur la contre-attaque des derniers héros de ce monde, recrutant à tour de bras les hors-la-loi qu’ils peuvent retrouver ou libérer. En avant la révolution !

Avant-Première VO: Review Jupiter's Legacy 2 #1Jupiter’s Legacy 2 #1 [Image Comics] Scénario de Mark Millar
Dessins de Frank Quitely
Parution aux USA le mercredi 22 juin 2016

Ne vous attendez pas à un numéro #1 façon « x années plus tard », de fait Jupiter’s Legacy 2 #1 doit bien être pris comme un « S2E01 », pour parler le langage des fans de séries TV, dans le sens où il ne s’agit pas redémarrage. Suite directe de ce qu’on avait pu voir jusqu’ici, l’épisode voit Chloe, Hutch et leur fils Jason préparer leur guerre contre la dictature de « Tonton Walter ». Mais quand bien même ils sont surpuissants, ils savent qu’ils ne sont pas de taille et commencent donc à recruter d’autres bras. Mark Millar et Frank Quitely entame alors une suite de scènes où les nouveaux arrivants sont réduits à leur plus simple expression (on ne réalise d’ailleurs pas vraiment qui à quels pouvoirs). A partir d’un certain moment, on a l’impression de revenir vers la phase de formation des Supercrooks, autre projet de Millar, avec des risques d’énumération de personnages inconnus (et pour lesquels on ne sait pas trop encore quoi ressentir). Mais ce qui pourrait être un côté impersonnel est contrecarré au contraire avec un flashback impliquant le père de Hutch. Maintenant que les deux séries de Jupiter’s Circle nous ont permis de mieux faire connaissance avec ce « pater » hors du commun, la petite scène de famille prend une certaine dimension.

Are the superheroes coming ?

On est heureux de retrouver les quelques personnages connus et de sentir que la confrontation approche, la magie de Frank Quitely opérant à plein, tandis que Millar nous montre que cela ne sera pas « les doigts dans le nez » et que les héros sont à la merci de choses simples, y compris d’une panne de batterie. Le seul petit détail qui me chiffonne est double. D’une part ils retrouvent leurs alliés un peu facilement et de l’autre les forces de Walter semblent capables d’estimer l’effectif de leur faction alors que la plupart des rencontres s’est déroulée sans témoin. Ou bien il y a un traître quelque part, c’est possible aussi. Pour l’heure les auteurs introduisent une autre protagoniste de manière oblique, qui semble terrible… savoir si ce sera une alliée ou une adversaire ? Cela semble aller dans ce sens mais avec Millar on n’est jamais à l’abri d’un renversement.

[Xavier Fournier]