Avant-Première VO: Review Hunger #1[FRENCH] Conséquence directe d’Age of Ultron, The Hunger (« la faim ») est centrée sur un Galactus qui a désormais un nouveau terrain de jeu, un univers qui n’est pas spécialement préparé à ses méthodes ou à sa puissance. Mais ce premier numéro connait des hauts et des bas, c’est le moins qu’on puisse dire…

Avant-Première VO: Review Hunger #1Hunger #1 [Marvel Comics]
Scénario de Joshua Hale Fialkov
Dessin de Leonard Kirk
Parution aux USA le mercredi 24 juillet 2013

Bon alors ca va pas être facile d’en parler s’en faire référence à la fin d’Age of Ultron. Aussi si vous êtes lecteur de VF venu glâner quelques indices de ce qui vous attend, il serait bon d’arrêter là et de laisser la suite aux gens qui sont à peu près raccord avec ce qui sort en VO… Donc à l’issue d’Age of Ultron Galactus fait partie d’un petit lot de créatures qui ont été déplacées à travers les réalités. Et lui se retrouve en plein dans l’univers Ultimate, où seul le surpuissant Rick Jones (protecteur de l’univers à tendance un peu « glandeur ») est informé de la menace par les Watchers. Mais il n’en prend pas véritablement la mesure… Passé ce cap, il ne faudrait pas oublier qu’il existe déjà un Galactus, fort différent, dans cet univers parallèle. Le scénariste ne perd pas de temps et organise très vite la confrontation (je pensais que le classique allait se contenter d’écraser, voir de bouffer, le nouveau mais c’est un peu plus compliqué que çà). Ca implique une mise à jour importante du personnage (enfin une mise à jour importante pour LE personnage, mais sans doute pas importante dans l’absolue) mais l’ensemble m’a semblé un peu laborieux pour justifier des changements essentiellements cosmétiques…

Joshua Hale Fialkov négocie l’arrivée du Galactus classique dans le monde d’Ultimate avec une certaine économie. Et techniquement son écriture (tout comme les dessins de Leonard Kirk) n’est pas en cause.Mais le projet souffre, on l’aura compris, d’une fâcheuse tendance à tout décompenser (d’une manière générale dans bon nombre de comics mais plus particulièrement chez les Ultimate Comics). Donc, si on reprend les choses dans l’ordre, on nous a d’abord vendu Hunger à l’aveuglette, en ne nous disant pas ce que c’était sauf l’habituel tissu de « rien ne sera plus jamais pareil ». Le temps qu’Hunger #1 sorte, on a déjà annoncé une minisérie suivante nommée Cataclysm, écrite par Bendis, qui va voir ce Galactus s’attaquer à l’équipe des Ultimates (et il semble donc logique que d’ici la fin de The Hunger il n’aura pas bouffé la Terre ou fait autre chose que tuer des personnages secondaires). Bref, ca donne l’impression qu’il faudrait directement sauter à Cataclysm sans se farcir Hunger à coup de 4,99 $ l’exemplaire. Et encore en partant du principe que d’ici Cataclysm on ne nous aura pas déjà annoncé qu’il faut lire un truc « plus important » publié juste après…

[Xavier Fournier]