Avant-Première VO : Review Guardians of the Galaxy #11[FRENCH] Après l’arc récent sur la Zone Négative qui brassait non seulement le noyau dur des Guardians mais une véritable armée de personnages, les deux scénaristes nous jouent la carte de la rupture, avec seulement deux membres de l’équipe projetés dans une saga plus… désertique. Mais pour autant les auteurs ne cessent pas pour autant de puiser dans la réserve des personnages mineurs ou laissés pour compte. Après Jack Flagg, c’est le tour d’un vieil ennemi des Vengeurs…

Guardians of the Galaxy #11 [Marvel] Scénario de Dan Abnett & Andy Lanning
Dessins de Wes Craig
Sortie américaine le mercredi 11 février 2009

Avant-Première VO : Review Guardians of the Galaxy #11Rupture, c’est le mot car d’emblée le graphisme (intéressant) de Wes Craig rompt avec l’ambiance des numéros précédents. Il faut dire que les deux protagonistes principaux, Phyla et Drax sont carrément « ailleurs » par rapport aux aventures habituellement dépeintes dans le titre. Les lecteurs assidus des Guardians se souviendront en effet qu’on les avait laissés morts il y a quelques mois… Et bien ils ne vont pas mieux mais cette particularité leur permet de visiter un certain endroit  de l’univers Marvel qui, bien qu’assez tranquille, est peuplé par des personnages aussi hauts en couleurs qu’en tempérament…

C’est marrant, il y a quelques mois Drax dépistait les Skrulls en provoquant une sorte d’état de mort clinique généralisé. Le voici cette fois mort (mais pour de bon ? Sérieusement qui y croirait ?) en train d’explorer l’au-delà et, pendant qu’il y est, de chercher sa fille. Et là, logiquement, on se dit que peut-être l’ombre d’un autre décédé célèbre n’est pas loin… Je ne parle pas de Captain Marvel tel que vu sur la couverture nous le montre d’emblée mais d’un certain Thanos. En tout cas je me lançais dans la lecture de ce numéro en me disant qu’il ne devait pas être loin. Peine perdue : non seulement Thanos n’est nulle part dans cet épisode mais le bad guy de service est une figure mineure de l’univers Marvel qu’on n’avait pas vu depuis des lustres.  Plus encore l’histoire ouvre des fenêtres quand au retour possible d’une autre menace de la même époque…

Un épisode centré sur seulement deux ex-membres de l’équipe, cela change de la profusion habituelle de personnages mais – une fois passé un certain effet de surprise qui fait qu’on a plus l’impression de lire une mini Drax/Quasar – ce n’est pas désagréable. D’autant que ce parcours à la fois cosmique et intimiste semble promettre un certain nombre de retombées…

[Xavier Fournier]