[FRENCH] Parce que Kyle Rayner est le seul à pouvoir invoquer les principales couleurs cosmiques et qu’il est conscient du danger représenté par les Gardiens, le héros décide de se former à l’usage de ses différents pouvoirs. Mais certains d’entre eux ont un prix…

Green Lantern: New Guardians #13 [DC Comics] Scénario de Tony Bedard
Dessins d’Andrei Bressan, Amilcar Pinna
Sorti aux USA le mercredi 17 Octobre 2012

La deuxième année de New Guardians sera donc en partie consacrée à un apprentissage des différentes couleurs, afin que Kyle monte en puissance. Dans l’idée, pourquoi pas ? Après tout le jeune Green Lantern a été l’ancien hôte de Ion ou encore de Parallax (enfin, en principe, allez savoir si c’est toujours valable dans l’actuel univers). Mais sans doute pour attendre d’autres événements liés aux séries Green Lantern, voici Tony Bedard qui temporise avec cette idée d’entraînement qui n’est pas entièrement logique. D’abord, plutôt que de se former au pouvoir Sapphire (dommage de ne pas profiter de la présence de Carol à ses côtés), Kyle décide de s’entraîner à l’usage de la puissance rouge. Ce qui est un peu déstabilisant puisque visiblement Atrocitus s’est laissé amadouer hors-champs… et aussi parce qu’aucun des personnages ne semble se souvenir que Kyle a déjà été un Red Lantern (pendant Blackest Night) et qu’il n’avait visiblement pas besoin de mode d’emploi à l’époque. Le principe est enfoncé encore un peu plus quand Kyle parle d’aller apprendre, ensuite, l’usage de la couleur jaune. Et là aussi, c’est oublier un peu vite qu’il a déjà été un « yellow lantern ». Et comme dans l’épisode on le voit en prime utiliser la couleur de l’espoir sans avoir été « entraîné », la logique de l’arc semble assez instable… Et puis il y a le peu d’empressement de Kyle a prévenir ses amis (Guy, John, Arisia…) du danger des Gardiens. Si Kyle et Carol sont arrivés à entrer en contact avec Atrocitus, comment penser qu’ils ne pourraient pas envoyer au moins un message à leurs alliés ? Enfin, la référence à la Third Army, promise par la couverture, est anecdotique…

Ironiquement on notera que si le mois dernier, pour le #0, la série faisait relativement l’impasse sur l’origine de Kyle Ryner, elle y revient cette fois-ci plus en détail, évoquant par exemple sa relation passée avec la photographe Alex. Sauf… sauf qu’on est obligé de rester dans le flou sur les circonstances de sa mort. Hé oui ! Captain Atom ayant été reboot l’an dernier, il n’existait pas au moment de la mort d’Alex. Et si Captain Atom n’existait pas, Major Force non plus… Donc impossible que ce soit lui qui ait tué Alex. On en est donc quitte pour une vague mention des « ennemis » qui ont tué la fiancée de Kyle. Et c’est vraiment un paradoxe que DC soit désormais incapable d’utiliser le passé d’un des Green Lanterns les plus abordables sans botter en touch. On a l’impression que le personnage est désormais construit sur du sable. Son passé est en partie invalidé (la plupart de ses petites amies, de Donna à Jade, n’existent plus !) et sa direction (la quête des couleurs) semble indécise. Vu comment l’arc passé était dispensable, on a l’impression que New Guardians peine vraiment à se (re)créer un folklore propre.

[Xavier Fournier]