[FRENCH] On dirait presque le pitch d’une pub des années 80. Green Lantern et les représentants des autres Corps, accompagnés par Flash, se battent contre le mystérieux « voleur de couleurs« , le personnage d’essence cosmique qui collectionne les entités pratiquement depuis Blackest Night. Mais la confrontation manque un peu de poivre…

Green Lantern #62 [DC Comics] Scénario de Geoff John
Dessins de Doug Mahnke
Sorti aux USA le mercredi 16 février 2011

Hal Jordan, Sinestro et les autres têtes pensantes des divers armées de couleurs/émotions doivent faire face à celui qui a dérobé toutes les forces à la base de leur pouvoir : le surpuissant Krona. Déjà, à la base, ce n’est pas n’importe qui ce Krona. C’est sans doute un des premiers « big boss » cosmiques, qui, créé en 1965, existait de ce fait bien avant Galactus, Darkseid, Thanos, l’Anti-Monitor et quelques autres créatures de ce type. Il n’avait ni plus ni moins qu’assisté à la création de l’Univers et connaissait tous les secrets des Gardiens d’Oa. Le crossover JLA/Avengers lui avait donné un rôle à sa mesure. Alors on se dit qu’avec plus d’une demi-douzaine d’entités façon Ion en sa possession il devrait littéralement liquéfier sur place tout opposant. Mais non. Là où Geoff Johns est arrivé à mettre à jour la plupart des adversaires de Green Lantern depuis la relance de la série, je trouve que les choses sont beaucoup plus laborieuses ici. On n’a pas la sensation qu’on pouvait avoir quand un Parallax ou un Nekron surgissait pour balayer des armées de personnages. Là, Krona a du mal quand même, malgré le pouvoir affiché…

Et le constat est sans doute encore renforcé par l’existence d’une créature gardée dans l’ombre qui semble également en savoir long sur les entités et qui semble la prochaine sur la liste des menaces affrontées par les personnages. Krona n’a pas tout donné qu’il semble que déjà quelque chose d’autre se met en place. Ajoutez que le nouveau Krona me fait penser à une créature à mi-chemin entre Sinestro et Hammond et vous aurez le tableau. Ce Green Lantern #62 n’es pas déshonorant, il est loin d’être fondamentalement mauvais mais il sonne comme un peu mou par rapport à ce qu’on pouvait attendre. Encore que, pour être honnête, je me dis que c’est peut-être aussi parce que je sais de quoi Krona était capable pendant le Silver Age. Peut-être qu’un lecteur plus « récent » ne sera pas pas aussi dérangé. Par contre il est clair que la conclusion de l’arc tombe un peu à plat, un peu trop ouverte pour une fin de chapitre. Le mois prochain, c’est War of the Green Lanten, il est aussi possible que certaines subtilités aient été mises de côté de façon à pouvoir synchroniser tous les les séries « Green ». On verra si le nouveau crossover retonifie tout ça…

[Xavier Fournier]