Avant-Première VO: Review Green Lantern #17[FRENCH] La menace de la Third Army a cédé la place à celle du First Lantern, un dénommé Volthoom. Ce mystérieux personnage a visiblement des liens avec les Gardiens de l’Univers qui remontent loin dans le passé mais pourraient aussi bien modifier le présent que le futur. Un épisode qui se lit bien trop vite et qui n’utilise pas complètement Simon Baz…

Green Lantern #17Green Lantern #17 [DC Comics] Scénario de Geoff Johns
Dessin de Doug Manhke, Phil Jimenez, Dan Jurgens
Parution aux USA le mercredi 20 février 2013

Depuis quelques années (avant même le reboot des New 52) la mythologie des Green Lanterns est hantée par une énigme : l’identité et la nature du First Lantern, personnage dont les Gardiens se sont servis pour créer leur Third Army. On n’en est plus là et Volthoom, le premier parmi les Lanternes, passe à l’offensive. Mais auparavant Geoff Johns nous a réservé un flashback pour nous montrer la première rencontre des maîtres d’Oa et Volthoom, avec Phil Jimenez et Dan Jurgens qui donnent un coup de main pour le graphisme de ces pages. De quoi nous donner une ambiance à mi-chemin entre Infinite Crisis et Booster Gold. Et avec le First Lantern qui semble être un voyageur temporel, ca ne semble pas hors de propos. Quand même… Cet épisode pose de manière apparente une question. Est-ce que Geoff Johns ne serait pas parti pour donner un coup de reboot partiel à l’histoire du Green Lantern Corps ? Une partie de l’intrigue repose sur cette idée. Et je ne parle pas forcément des manigances de Volthoom et de ses changements dans l’espace-temps. Il est évident que la main que l’on voit à l’origine de l’univers DC n’est plus celle de l’Anti-Monitor (dans le nouvel univers de toute façon on n’a pas connu de Crisis). Johns est-il parti pour réparer des choses ou au contraire corriger ce qui ne fonctionne plus dans la nouvelle continuité ? Allez savoir.

Malheureusement on pourra reprocher à ce numéro de se lire à la vitesse grand V. Une fois passé le flashback initial, on a droit à un exposé de Volthoom qui retrouve Ganthet en se demandant ce qui lui est arrivé (le lecteur, lui, le sait) pour déboucher finalement sur une longue scène opposant Simon Baz à Blackhand. Mais là, la magie n’opère pas. Baz est bien entendu un bleu (enfin… un vert mais vous m’aviez compris) en face du « Black Lantern » et on peut comprendre que l’effet de surprise ne joue pas pour lui. Mais on aimait bien, jusqu’ici, le fait que les réactions de Baz étaient imprévisibles pour le tout venant des personnages habitués aux Green Lanterns « formés ». Là, Simon est dominé par les évènements de bout en bout. Clairement c’est le First Lantern la vedette de ce numéro et, à côté de lui, Green Lantern est largement éclipsé. On referme ce fascicule en ayant l’impression d’avoir lui à peine 12 ou 16 pages. De quoi rester sur sa faim…

[Xavier Fournier]