[FRENCH] Simon Baz, le nouveau Green Lantern, a reçu son anneau à la fin de l’épisode précédent (le #0) mais il lui reste encore à comprendre sa situation, ce qu’il peut faire ou pas. Et pendant ce temps la Third Army mais aussi le gouvernement américain ont de l’avance sur lui. Autant dire que Baz a intérêt à passer le turbo…

Green Lantern #13
Scénario de Geoff Johns
Dessins de Dough Mahnke
Sorti aux USA le mercredi 3 Octobre 2012

Avec un nouveau Green Lantern dans la boucle mais aussi une menace cosmique renforcée (la présence de la Third Army sur Terre), on pouvait s’attendre à ce que Simon Baz n’ait pas d’état de grâce et fasse feu de tout bois. En fait… C’est une narration beaucoup plus lente et intimiste que ce à quoi on pouvait s’attendre. Il faut dire que les instructions qui lui sont laissées sont un peu incompréhensibles pour qui n’est pas au fait de la mythologie des Green Lanterns. A côté de ça, le discours ultime d’Abin Sur, c’était de la dentelle… Avec son anneau vert, donc, Simon Baz tente de recoller les morceaux de sa vie. C’est un peu déconcertant au début, parce que le lecteur de la série, lui, voudrait sans doute en savoir plus sur la suite à tous les niveaux, savoir ce qu’il advient d’Hal et de Sinestro ou du reste de l’univers. Et nous voici dans un récit assez terre-à-terre. Déconcertant, oui, mais à la seconde lecture on voit bien ce que veut faire Johns (et à priori il a raison) : Donner un vrai point d’entrée à la série, plus encore que pouvait l’être le Green Lantern #1 de l’an dernier. Et de ce fait définir Simon Baz pas seulement comme un porteur d’anneau qui arrive à la rescousse des autres sans se poser de question mais avant tout comme quelqu’un qui avait une vie avant et qui a des problèmes à régler. Alors que par exemple, si vous essayez de vous souvenir de ce qu’était la vie de Kyle Rayner avant l’anneau, c’est le vide…

Autre chose intéressante, le fait que d’emblée pas mal de monde soit au courant de l’identité du nouveau porteur d’anneau. Il faut dire que Baz a trouvé son anneau alors qu’il était dans une salle d’interrogatoire et ça laisse donc des traces. Les forces de l’ordre sont au courant… Et s’imaginent déjà avoir un terroriste avec un anneau vert sur les bras. L’affaire monte vite jusqu’à Barack Obama et à partir de là des mesures sont prises, qui vont vite forcer Simon à entrer réellement dans la communauté super-héroïque. J’ai trouvé également intéressantes les mentions de Gardner et de Jordan (même si au début de l’actuel volume, quand Jordan cherche du boulot, on n’avait pas l’impression que son identité était si connue des autorités). Passage nécessaire pour mieux connaître Simon Baz, ce numéro manque quand même un peu d’action (tout au plus le personnage sait voler et modifier son costume mais on ne l’a même pas vu découvrir l’étendue de ses pouvoirs). Peut-être qu’il aurait été mieux de donner un rôle plus frontal à la Third Army (hommage de plus en plus assumé aux Borgs et aux Cybermen qui, si elle est bien là, semble quand même grandir à petite vitesse. Ces soldats peuvent se reproduire par simple touché… Et l’armée n’a pas plus grandi que ça ? Sans doute qu’une montée en puissance plus rapide aiderait à la tension. Dans l’état des choses cet épisode coupe un peu l’élan qu’on pouvait attendre mais il est sans doute utile. Il sert à mieux construire Baz, ce qui nous permettra sans doute de mieux comprendre ses décisions dans les temps à venir.

[Xavier Fournier]