Avant-Première VO : Review Exiles Vol.2 #2[FRENCH] Les nouveaux membres des Exiles sont tombés dans un monde alternatif mais d’une certaine manière ce n’est pas la pire difficulté à laquelle l’équipe doit faire face. Tout simplement ils ne se connaissent pas les uns les autres, n’ont aucune méthode ou habitude de travailler ensemble. Ils débarquent à tous les niveaux… Mais cela donne à la série une fraicheur certaine…

Exiles Vol.2 #2 [Marvel] Scénario de Jeff Parker
Dessins de Salva Espin
Sortie américaine le mercredi 06/05/09

Avant-Première VO : Review Exiles Vol.2 #2Même si nous en sommes à la troisième mouture de ces Exiles, les membres actuels, eux, ne font partie de l’aventure que depuis le mois dernier et ils en sont encore à leur première mission. Autant dire qu’ils débutent et même s’ils sont enclins à se faire confiance les uns aux autres (il n’y a pas d’assassins ou de co-équipiers problématiques pour autant qu’on puisse en juger), la bonne volonté ne fait pas tout. Les voici donc partis pour essayer de renverser Magneto dans un monde sur lequel ils ne connaissent rien, alors qu’ils en savent à peu près autant sur leurs alliés. Si j’aimerais parfois que le dessin soit un peu plus nerveux et moins « animated » (visuellement, on a parfois l’impression de lire un titre « Marvel Adventures »), Jeff Parker continue de forger son groupe en évitant la névrose habituelle des titres mutants.

Je disais que les Exiles s’entendent bien ? Il y en a un(e) qui se méfie pourtant de Panther pour une raison logique qui nous permet d’ailleurs d’en apprendre plus sur la personne qui se cache sous le masque du félin. Dans les éléments qui sont un peu plus « légers », on regrettera peut-être que la répartition du groupe face, ô miracle, que deux des filles de l’équipe soient de facto un atout de rêve pour infiltrer ce nouveau monde. Curieux, aussi, que certains membres ne fassent pas allusion à leurs liens de parenté (ce n’est pas celui qu’on pensais qui va parler « famille ») et on restera donc sans indication sur leurs rapports. Mais pour qui a lu ne serait-ce que quelques pages des Exiles de ces deux dernières années, il est certain que la version de Parker est un retour dans la bonne direction…

[Xavier Fournier]