[FRENCH] Dan Jurgens tire le rideau sur une époque de la série. Même s’il n’a pas toujours scénarisé le titre, il aura été le garant de la continuité scénaristique de ce « réparateur du temps ». C’est donc un peu le dernier épisode de la formule post « 52 », avant l’arrivée de la prochaine creative team…

Booster Gold #31 [DC Comics] Scénario de Dan Jurgens
Dessin de Dan Jurgens
Sortie aux USA le mercredi 14 avril 2010

Depuis « 52 », Booster Gold s’est imposé comme un incontournable protecteur du temps. Sauvant ce qui pouvait l’être tout en buttant de manière répétée contre l’impossibilité de sauver ses propres proches. Il y a eu le précédent de Blue Beetle et, plus récemment, toute l’intrigue liée à Goldstar. Dans cet ultime épisode par Jurgens, le scénariste/dessinateur fait, en gros, le ménage et temporise (sans jeu de mots) certaines pistes. L’épisode n’est sans doute pas à conseiller à ceux qui ne connaîtraient le personnage que de loin. Si vous attendez un passage « reader friendly », attendez le mois prochain. Pour l’heure Jurgens utilise ses dernières pages à alterner des moments sans doute un peu naïfs (tout ce qui touche au chien, par exemple…) avec des allusions plus martiales sur les règles du temps et le travail qui reste à faire (encore un coup de tableau de Rip, avec quelques mentions qui font frémir)…

En clair, il s’agit d’offrir ce qui pourrait sembler être un enterrement de première classe à la version « protecteur du temps » (en tout cas dans cette série) alors qu’on sent qu’un Booster Gold plus proche de l’approche JLI va montrer à nouveau le bout de son nez dans les numéros à venir. J’aimais bien la JLI. Et c’est vrai que Jurgens n’a pas toujours tiré le meilleur parti de la formule actuelle (vu que Rip Hunter et Booster font partie des rares à connaître l’existence et l’origine des 52 Terres, il aurait été bien de la jouer plus « multivers ») mais c’est un peu dommage de penser qu’on n’aura plus la version un peu plus mure issue 52. Mais ouf, Jurgens place rapidement ses billes pour Time Masters, mini série où Rip et Booster auront visiblement le beau rôle. Peut-être qu’on l’aura, finalement, l’argent du beurre. A voir… Pour l’instant ce Booster Gold #31 a surtout un goût d’épilogue…

[Xavier Fournier]