[FRENCH] Une partie des Vengeurs se sont invités dans le microverse pour sauver l’un des leurs. Une mission facile en théorie. Un simple aller-retour. Mais les Avengers débarquent peut-être un peu trop sûrs d’eux. Surtout quand ils se retrouvent dans un monde inconnu où leur puissance n’impressionne pas le tyran local…

Avengers #33 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessins de Terry Dodson
Sorti aux USA le mercredi 7 novembre 2012

Entre Janet et ses coéquipiers les retrouvailles ont été chaleureuses. Mais elles ont été brèves aussi, vite stoppées par le mystérieux Lord Gouzar, une sorte de centaure contrebandier, à la tête de sa propre armée. Et comme les pouvoirs des Avengers ne fonctionnent pas forcément comme il faut dans ce monde étranger, l’équilibre des forces n’est pas autant à l’avantage des héros qu’on en a l’habitude… Peterson et Mayhew n’étant pas spécialement connus pour être des artistes « mensuels », ils quittent donc déjà l’arc en cours pour être remplacés par le seul Terry Dodson. Et la transition se déroule bien. L’ambiance est respectée et Bendis tire son épingle du jeu, arrivant à donner un certain degré de dangerosité et même d’humour noir à un bad guy inconnu. Là-dessus, on ne va pas se mentir. Marvel a depuis longtemps perdu les droits des personnages dérivés de la gamme de jouets des Micronauts. Si ce n’était pas le cas, il semble bien que le dénommé Lord Gouzar serait tout coloré de noir et nommé le Baron Karza (un peu le Darth Vader des Micronauts), ce qui aurait quand même une autre gueule. Si c’était le cas, Bendis, par cet épisode aurait ramené un bon « méchant » de service. Pour cette histoire de droit, cependant, on est donc obligé d’en passer par un remplaçant certifié conforme, avec sans doute un moins de charisme (l’armure noire, ça jouait) mais qui a quand même une certaine gouaille. Sa manière de mettre en boîte Thor est assez comique en un sens.

Il ne reste plus qu’un numéro à venir pour ce volume d’Avengers et sans doute que la prochaine fois les choses seront un peu expédiées pour finir la série en temps et en heure. Mais le Microverse et Bendis semblent former un bon « combo ». Vu qu’il est le futur scribe des Guardians of the Galaxy (parmi lesquels on retrouve l’ex-Micronaut Bug), je me dit que cette saga est peut-être une sorte d’aperçu de choses à venir du côté « cosmique » de Marvel. En tout cas Bendis nous donne une saga bourrée d’action, avec un peu moins de « talking heads » (encore que les discussions des autres Avengers, ceux restés dans le niveau « normal » de l’univers, soient assez supeflues). Le tout est enjoué et on aurait aimé que certaines sagas passées de la série sous l’ère Bendis bénéficient de ce genre d’élan. En tout jusqu’à cet avant-dernier épisode, c’est sympathique à lire. Reste, pour la prochaine fois, le plus important : la chute !

[Xavier Fournier]