Avant-Première VO: Review All-New All-Different Avengers #9[FRENCH] Suite directe du fascicule du FCBD, All-New All-Different Avengers #9 voit la nouvelle Wasp se confronter au groupe, tandis que Mark Waid et Mahmud Asrar nous expliquent précisément ce qu’elle faisait à Vision à la fin de ce prologue et pourquoi elle le faisait. Les auteurs lâchent ainsi les premières explications sur la mystérieuse jeune femme.

Avant-Première VO: Review All-New All-Different Avengers #9All-New All-Different Avengers #9 [Marvel Comics]
Scénario de Mark Waid
Dessins de Mahmud Asrar
Parution aux USA le mercredi 11 mai 2016

Sous réserve que tout cela fasse partie d’un plan secret et que d’ici quelques épisodes on nous explique que la nouvelle Wasp est en fait une imposture organisée par un adversaire de l’équipe, le personnage se présente ici selon la seule explication qui puisse apparaître comme logique, dans le contexte de l’univers Marvel et de son histoire. En fait, c’est précisément la seule explication qui me venait à l’esprit en entendant parler de ce personnage. Au-delà de ce qu’on peut penser d’elle et de son insertion, Waid procède d’une manière beaucoup plus intelligente qu’il y parait puisqu’il place la famille comme l’un des ressorts principaux de la dynamique de groupe. Wasp est à la recherche de sa famille (même si l’explication d’une aptitude pour les sciences héritées de « façon génétique » paraît un peu too much, Nova a des problèmes avec la recherche de son père et il y a aussi ce non-dit (mais qui joue dans la narration) : le fait que dans ses propres séries Tony Stark commence à se demander sérieusement qui sont ses parents génétiques. Tout cela permet un jeu de dominos assez intéressant, les réactions des personnages s’enchainant de façon logique, servies par le style très expressif de Mahmud Asrar. Les personnages sont tour à tour étonnés, pensifs ou compréhensif, on est loin de visages monotones. J’aime aussi beaucoup les réactions de Jarvis dans ce numéro.

« Wait! I’m not the enemy ! »

Par contre, il est dommage que Vision se retrouve à nouveau sous un jour si peu favorable. Le coup de l’androïde qui pose problème est loin d’être neuf et Mark Waid lui-même l’a déjà utilisé dans les huit numéros précédents. Le début de la série laissait à penser que l’auteur voulait évacuer la chose et la régler afin de passer à autre chose mais visiblement nous n’en sommes pas sortis. Je fais crédit à Waid d’avoir une petite idée derrière la tête, c’est sans doute pour servir à quelque chose sur le long terme mais si quelqu’un d’autre que Vision pouvait être « mis à l’amende » dans ce genre d’occasion, ce ne serait pas un mal. Parce que là, si l’on voulait rester crédible, cela ferait longtemps que Vision aurait été mis à pied de façon durable, pour des questions de sécurité.

[Xavier Fournier]