Avant-Première VO: Review All-New All-Different Avengers #7[FRENCH] Tandis que Captain America et Thor sont toujours aussi complices, Ms. Marvel voit arriver à son école un angoissant professeur qui a pourtant pour elle un cadeau. Tout irait pour le mieux dans la vie des All-New All-Different Avengers si des retombées de Pleasant Hill, la ville-prison, ne venait pas sérieusement leur empoisonner la vie.

All-New All-Different Avengers #7All-New All-Different Avengers #7 [Marvel Comics] Scénario de Mark Waid
Dessins d’Adam Kubert
Parution aux USA le mercredi 23 mars 2016

Les héros sont en général du même bord mais là, deux clans vont s’affronter. C’est une recette très à la mode en ce moment, entre Batman V Superman, le futur Civil War et puis, dans les comics, l’arrivée de Civil War II. Et comme cela ne suffit pas, il y a le tout venant des comics Marvel pour nous proposer presque sur une base mensuelle ce genre d’affrontement (j’ai perdu le compte des héros ou des groupes divers que les Uncanny Avengers ont affrontés depuis le début de l’année). Le crossover Standoff ne fait pas exception et touche les All-New All-Different Avengers, série qui vient déjà de passer quelques épisodes à gérer une trahison interne. Ce préambule pourrait vous sembler dubitatif et vous préparer à un « tout se ressemble, il n’y a plus rien de bon ma bonne dame » mais on peut compter sur Mark Waid pour gérer les choses autrement, à commencer par le fait que Mark Waid laisse d’abord une large place à un sentiment certain de camaraderie. Il y dans la première partie de l’épisode de belles tranches de vie, des discussions qui font ressortir que ces personnages sont humains, ont une sensibilité. Même si certains des héros ont des secrets pour les autres, c’est présenté de manière simple, humaine, sans parano. Mark Waid construit un beau groupe où les membres sont généreux les uns envers les autres (bon faudra voir pendant Civil War II mais on en est là à l’instant T). Ces personnages prennent le temps de vivre, plutôt que de taper automatiquement sur des menaces et, de ce point-là, la comparaison est quand même assez marquante par rapport à d’autres séries de groupes. Dans cette optique, le prof de Kamala est un apport intéressant (même si très caricatural « je voulais te parler alors je me suis fait passer pour…) qu’il serait bon de garder. Même dans un tie-in de crossover Waid et Kubert refusent de céder à la pression.

« I want my life back ! »

Puis vient le milieu de l’épisode, le « villain du mois », qui met un peu la puce à l’oreille de nos héros, avant que le S.H.I.E.L.D., forcément, fasse une apparition et que tout ce beau monde prenne la route de Pleasant Hill. Au début j’ai trouvé que Waid écrivait Mariah Hill de manière un peu sèche mais au fil de l’épisode on comprend pourquoi. Viens alors le « parcours imposé » et le crêpage de chignon avec les Uncanny Avengers… En fait moins de six pages avant d’arriver aux choses sérieuses, la conclusion, qui nous donne un aperçu sur ce qui nous attend dans la prochaine phase de Standoff et qui, thématiquement, offre une autre tranche de vie aux Avengers. Si vous achetez l’épisode parce que la jolie couverture d’Alex Ross promettait un combat entre les deux équipes, l’élément prend peu de place dans le numéro. Et finalement c’est en pilote automatique. Mais Waid et Kubert livrent quelque chose de très sympa.

[Xavier Fournier]