Avant-Première VO: Review Age of Ultron #9[FRENCH] Conscient qu’il a remplacé un mal pour un autre, Wolverine décide de régler une nouvelle fois (mais aussi une fois pour toutes) le problème. Un épisode quand même largement prévisibible et convenu. Il y aurait pourtant des choses à faire…

Avant-Première VO: Review Age of Ultron #9Age of Ultron #9 [Marvel Comics] Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Brendan Peterson, Carlos Pacheco
Parution aux USA le mercredi 5 juin 2013

Un monde sans Ultron ne vaut pas mieux qu’un monde avec Ultron. A ceci près dans le numéro précédent Iron Man (lequel ? Celui de l’univers « magique » à défaut d’un autre nom) a donné à Wolverine une solution pour gérer autant que possible le cas Ultron. Alors il faut y retourner et Logan, à nouveau, se prépare à retourner dans le passé. Pour ce qui est du « présent » (c’est à dire du monde des Defenders et d’Iron Man), les choses sont expédiées de manière très factuelle et sans qu’on ressente une réelle empathie. Wolverine est K.O. cinq jours et quand il revient à lui-même, heureusement il y a comme par hasard un figurant à côté de lui. Peterson dessine bien mais la narration n’est pas très forte tandis qu’au scénario on évacue un peu vite la culpabilité que devrait ressentir Wolverine. Il y aurait pourtant un monologue interne intéressant à établir, d’autant qu’il pourrait servir à donner plus de force au sort final du personnage. Mais non, très vite les choses s’orientent vers la chose qu’on sentait venir à des kilomètres : Retourner dans le passé pour s’assurer… qu’Ultron est fabriqué.

A partir de là, on continue quand même beaucoup dans l’attendu… Et il faut dire que Marvel n’y a pas mis du sien en faisant circuler une première version de la couverture qui en disait beaucoup. Quelqu’un a du se rendre compte que ça spoiler un peu et a changé l’image de manière à ce qu’on ne sache pas lequel des deux va y rester. Et ce qui est intéressant c’est que justement c’est là que Bendis pourrait y trouver un rebondissement. Après tout est-ce qu’un costume peut suffir à identifier un personnage ? Est-ce qu’on est sur que le personnage qu’on voit à la fin est bien celui qui portait le costume noir auparavant ? Si on y regarde bien il y avait des points d’encrage où, avec à peu près la même histoire, on pouvait dynamiser le tout. Là… reste un épisode à venir. Un seul. Et entre le speech d’Iron Man cette fois et le marketing de Marvel qui nous a déjà montré Angela, la seule question qui reste c’est quels autres personnages émergeront d’un crash des réalités.

[Xavier Fournier]