[FRENCH] Dans la lignée directe de leurs réapparitions récentes dans JLA et surtout dans les Action Comics de Geoff Johns et Gary Frank ainsi que Legion of Three Worlds et enfin Adventure Comics, DC relance la Legion of Super-Heroes de la version historique (50/80’s) dans son propre titre. Si aux commandes on trouve Paul Levitz, scénariste emblématique de la série, le démarrage est cependant un peu laborieux…

Legion of Super-Heroes #1 [DC Comics] Scénario de Paul Levitz
Dessin de Yldiray Cinar
Sortie aux USA le mercredi 19 mai 2010

Depuis 2007, la Légion des Super-Héros de la période Cockrum/Greel (en gros les années 70, la meilleure à mon avis) a été présente pratiquement en permanence dans les comics DC sans pour autant avoir sa propre série. D’une part il s’agissait de laisser à une autre incarnation (celle de Waid et Kitson) le temps de s’effacer, d’autre part il fallait réinscrire les Légionnaires « old school » au sein de l’univers DC à travers différents événements comme le retour de Wally West ou la résurrection de Kid Flash et Superboy. Tout ca avec, en ligne de mire, l’idée de relancer la série à un moment ou à un autre. Si je résume ces évidences c’est qu’après environ trois ans de préambule on pouvait s’attendre à ce que DC mette le paquet au moment de redémarrer le titre. Première constatation dès qu’on a tourné la couverture : Cinar n’est ni Benes, ni Frank, ni Perez. C’est un dessinateur plus récent dans le métier. Et il en faut, ce n’est pas le problème. Simplement après que la LSH ait fait l’objet de je ne sais plus trop combien de relaunch ces dernières décennies, il aurait été bon que l’éditeur sache placer, au moins sur les premiers épisodes, un big name pour conserver l’élan de la série. Ici, la comparaison ne tourne pas à l’avantage de l’artiste et ce n’est pas forcément un service à lui rendre.

Scénaristiquement, Levitz semble tout disposé à continuer un tas de choses lancées par Geoff Johns ces dernières années. C’est ainsi qu’on retrouve à nouveau Earth-Man mais aussi (et c’est apparent dès la couverture) l’intrigue qui concerne le sort du Green Lantern Corps dans cet avenir lointain. Suite directe de Legion of Three Worlds ? Oui et non puisqu’à l’issue de cette série on se souviendra que Sodam Yat retrouvait la force morale nécessaire à diriger les anneaux orphelins vers de nouveaux propriétaires. Là, une autre entité intervient, remplaçant Mogo et aucune mention n’est faite des anneaux que Sodam a pu distribuer depuis. Plus largement tout ca ne ressemble pas vraiment à un numéro 1. J’aime bien un certain nombre de points (en fait la majeure partie de l’histoire d’ailleurs) apportés par Paul Levitz mais la finition laisse un peu à désirer et l’impression générale est quand même qu’on est loin d’être dans un climat aussi « reader friendly » que pouvait l’être la même Legion of Super-Heroes dans les Action Comics de Geoff Johns et Gary Frank. Fondamentalement ce #1 n’est pas désastreux mais on a quand même le sentiment que les auteurs vont devoir redoubler d’efforts pour trouver leur vitesse de croisère (par exemple passé un moment dans l’épisode on comprend vite qui sera le nouveau Green Lantern). Voici un relaunch qui me parait débuter bien poussivement et a bien des risques d’être éclipsé cette semaine par le redémarrage des Avengers…

[Xavier Fournier]