[FRENCH] La tête du Deadpool façon zombie tapant l’incruste depuis quelques temps dans les aventures du Deadpool normal (enfin, pas « normal », disons « habituel »), c’est par un juste retour des choses que le protagoniste principal s’en va visiter le monde des Marvel Zombies. Un univers où tout le monde est sacrifiable et où le personnage peut s’en donner à cœur-joie.

Deadpool Merc With A Mouth #8 [Marvel] Scénario de Victor Gischler
Dessin de Bong Dazo
Sortie aux USA le mercredi 17 février 2010

Difficile d’expliquer ce qui s’est produit dans l’alchimie propre à Deadpool depuis son retour dans le spotlight pendant Secret Invasion. Ce qui est sur, c’est que le personnage est devenu une sorte d’agitateur naturel et cela qui que soit le scénariste de ses différentes séries. Il suffit de le placer dans n’importe quel environnement pré-existant et le chaos s’en suit. Alors quand le sujet du jour est de le placer dans un monde déjà chaotique par lui-même (le monde d’origine des Marvel Zombies), inutile de dire que la barre est placée haut. Cela dit on ne peut pas réellement dire que l’épisode est réellement plus hystérique que d’habitude puisque le désordre suit Deadpool comme une ombre. Alors un peu plus un peu moins… Non, là où cette aventure ouvre des portes à Victor Gischler pour donner libre cours à ses fantaisies sans s’occuper de qui est trop important pour être sacrifié ou pas. Dans la lignée des mini-séries Marvel Zombies de Fred Van Lente, Gischler s’amuse à ramener l’arrière banc des personnages des années 70 pour mieux les laminer, un peu comme si l’imagination de Damien Hirst croisait celle de Jim Carrey… Bref tout un programme…

Pour autant Victor Gischler et Bong Dazo n’oublient pas la supporting cast de la série « Merc With A Mouth », les gens de l’AIM ou encore le Doctor Betty, au centre de vannes indépendantes des zombies (histoire de dire que les morts vivants n’éclipsent pas tout) et même d’allusions à peine voilées à Archie Comics. Bref la livraison est une nouvelle fois bonne et on demande à voir ce que Deadpool va faire maintenant que le sort d’un monde repose sur ses épaules… Sans doute l’achever de manière hilarante !

[Xavier Fournier]