Avant-Première VO: Darkness #81

Avant-Première VO: Darkness #81[FRENCH] Jackie E, désormais le caïd « Mister E. », est à la recherche de toutes les statues pouvant servir d’habitacle à la conscience du Sovereign, sorte de démon qui peut habiter des corps de pierre préparés à cet effet. L’ennui c’est que d’une part sa nouvelle quête le place sur le chemin de « Bog » (une terrible créature des marais) mais aussi d’une sorte d’exécuteur pratiquement indestructible… Darkness entre le marteau et l’enclume ?

Darkness #81 [Top Cow] Scénario et dessin de Phil Hester
Sortie aux USA le mercredi 25 novembre 2009

Avant-Première VO: Darkness #81Il est fort, il est puissant et même capable d’être vicieux dans ses tactiques. Mais il y a des moments où le Darkness ne fait tout simplement pas le poids. Et si le protagoniste principal de la série terminait l’épisode précédent en assez mauvaise posture (un classique des cliffhangers), les choses ne s’arrangent pas pour lui. Le « Bog », monstre boueux hantant les marais depuis des siècles, a tout simplement l’habitude de pulvériser tous ceux qui approchent de trop près ses « prêtresses ». Bon, personne ne vous prendra pour un lecteur tombé de la dernière pluie. Le Darkness survit à la rencontre, avouons-le, mais les choses sont loin de lui être facilité. Phil Hester sculptee avec talent un personnage qui d’un côté correspond à un archétype des comics (le bio-monstre planqué dans les bayous) mais de l’autre a quand même assez de relief pour qu’on se dise qu’on aimerait bien le voir à nouveau croiser d’autres héros de l’univers Top Cow.

De la même manière que Ron Marz sur la série Witchblade, Hester continue de peupler l’environnement du Darkness de nouveaux personnages qui ne tiennent pas forcément la palme de l’originalité mais ont l’avantage d’apporter des choses à l’ensemble. On en a un bon exemple avec « Scab », qui d’une certaine manière pourrait paraître un échappé de Sin City dans le genre « tueur à gages qui en prend plein la figure ». Tout le talent d’Hester est de savoir mixer ces choses venues d’ailleurs. Si Darkness ne rencontrait seulement l’un des deux (Bog ou Scab), la rencontre aurait sans doute un goût plus plat. Ici, cela laisse assez de choses dans l’air pour qu’on puisse envisager des « revanches ». Dans le même temps Estacado continue de montrer en quoi il se distingue d’un héros traditionnel. Seule petite chose dont j’aurais aimé qu’elle monte plus en puissance : le gang de Jackie est un peu en retrait. Sachant que c’est quand même une des nouveautés majeures de ces derniers mois dans la série, j’espère que les épisodes à venir nous en montreront beaucoup plus sur cet « entourage » d’Estacado.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!