Suite des aventures de Spider-Man en « temps réel ». Place aux années 1990 et à la fameuse saga du clone. Ou comment Chip Zdarsky réinvente une intrigue rocambolesque en un numéro.

Spider-Man: Life Story #4 [Marvel]
Scénario de Chip Zdarsky
Dessin de Mark Bagley
Parution aux USA le mercredi 13 juin 2019

On contraste avec le récit original. Dans cette version, Peter approche la cinquantaine. Il est chef d’entreprise. Bien qu’il soit papa de jumeaux, il est séparé de Mary Jane. Il ne peut s’empêcher de jouer les héros de temps en temps sous le masque de Spider-Man. De son côté, Ben Reilly vit sa propre vie de reporter photo. Leurs vies se trouvent bouleverser quand le Docteur Octopus sort de sa retraite. Ce dernier veut utiliser les travaux de clonage du Professeur Warren pour devenir « immortel » et être réuni avec la défunte May Parker. Pour cela, il a besoin de Peter et de son clone. Mais qui est qui ? Zdarsky reprend donc les grandes lignes de « la saga du clone » et la condense en un numéro. Enfin, il faudra voir ce qu’il prévoit dans l’épisode #5 car les choses pourraient évoluer. Quand on lit cette maxi-série, on ne peut s’empêcher de penser aux Superman/Batman: Generations de John Byrne. Faire vieillir un héros plus rapidement que dans les comics d’origine n’est donc pas nouveau. Mais à la différence de Byrne, Zdarsky se base sur les sagas déjà existantes dans la vie du Tisseur. Les anciens lecteurs se demandent donc comment les choses vont pouvoir coexister avec un Peter vieillissant.

« YOU STOLE MY LIFE! »

Mark Bagley est le dessinateur de Life Story depuis le début et finira les deux prochains épisodes. S’il aurait été facile de changer d’artiste pour illustrer chaque époque, Bagley impose son style bien connu des lecteurs de Spider-Man (que ce soit du classique ou du Ultimate). Il est à même de faire vieillir les personnages qu’il connaît sur le bout des doigts. Au passage, il en profite pour designer un nouveau costume à Spidey. Conserver Bagley sur l’intégralité de la série permettra également de proposer par la suite un joli TPB avec une cohérence graphique.

[Pierre Bisson]