[FRENCH] Deuxième épisode de la saga qui nous présente la version « Ultimate » d’Alpha Flight. Le scénariste Aron E. Coleite a beau venir de l’univers de la TV, il jongle de manière virtuose entre passé et présent, épaulé par un duo de dessinateurs au top de leur forme. Nos héros sont du coup métamorphosés (parfois au propre comme au figuré). Un numéro passionnant, bourré d’action et d’émotion. Dans cet arc, à l’image d’un Colossus prêt à tout, tout semble possible…

Ultimate X-Men #94 [Marvel] Scénario : Aron E. Coleite
Dessins : Mark Brooks & Brandon Peterson

Sortie aux USA : le 18 juin 2008

Alpha Flight, la super-équipe canadienne, a « rapatrié » l’un de ses membres : Jean-Paul Beaubier, alias Northstar. Hélas, son petit copain Colossus ne l’entend pas de cette oreille. Utilisant une nouvelle drogue, la « banshee », il décide de partir à la recherche de Northtar. Il n’est pas seul. Un groupe d’X-Men décident de le rejoindre après s’être injecté cette substance permettant de décupler ses pouvoirs. Cyclope, chef des X-Men, se joint à eux. Bizarre, lui qui tient au règlement… Enfin, une raison très simple est donné dans ces pages. On en apprend un peu plus sur les membres d’Alpha Flight et ils ne ressemblent pas tant que ça à leurs homologues de l’univers Marvel classique. Leur leader, Vindicator, cache apparemment un lourd secret.

Aron E. Coleite continue de redonner vie au monde des Ultimate X-Men, quelques peu trop « classique » ces derniers temps (la saga d’Apocalypse, par exemple). Utilisant le même procédé que son collègue Mike Carey sur X-Men : Legacy, à savoir une alternance de flashbacks et de récits se déroulant dans le présent. Chaque partie est également dessiné par deux dessinateurs différents. Ces derniers sont d’ailleurs excellent. Mark Brooks évolue encore et son « coup de crayon » est magnifique. Le scénario est brillant et prenant. Coleite parle de deux thèmes importants au sein de cette saga : l’homosexualité (à travers le couple Colossus-Northstar) et l’abus de drogue chez les jeunes. L’action, propre à la rencontre entre deux équipe de héros, n’est qu’un petit plus. Bien agréable, mais non indispensable, contrairement à de précédentes storyline. Le prochain numéro n’arrivera pas assez vite…

[Pierre Bisson]