[FRENCH] On vous l’a déjà dit, la branche X-Men revit les années 90 ces derniers temps. Et ce numéro d’X-Force le prouve plutôt deux fois qu’une, aussi bien pour ce qui concerne l’aspect « 90 » que pour la notion de « revivre ». Il y en a du monde qui revient à la fin de ce numéro! Bon OK, c’est la tradition chez les mutants de faire revenir des gens mais là, franchement, la scène finale, si elle comporte des éléments connus, montre que les enjeux grimpent.

Sortie USA prévue: 23 avril 2008
Scénario de Craig Kyle and Christopher Yost
Dessin de Clayton Crain

Où avions-nous laissé les différents protagonistes ? Ah oui, c’est vrai, Wolverine et ses ouailles tentaient de retrouver Wolfsbane pour la sauver des Purifiers. Et là je vais vous le dire franchement, qui pense, en ouvrant X-Force #3, que les Purifiers ont la moindre petite chance de déranger une équipe où 80% des membres sont des machines à tuer pourvues d’un healing factor ? Bon d’accord, les Purifiers s’étaient trouvé un allié robotique. Mais enfin bon ce n’était pas tout à fait comme s’il ne s’était pas planté les fois précédentes. Bon d’accord, les choses s’étaient corsées à la fin du #2 avec la révélation d’une arme secrète qui était le Magus. Là, ça devenait déjà plus intéressant. Dans le #3 ? Les choses prennent encore une autre ampleur en ramenant il est vrai des personnages qui ont tous échoués en face des X-Men mais… qui étaient seuls à l’époque. Quand on les voit réunis vers la fin, on se dit que d’un seul coup la menace est devenue réelle.

Kyle et Yost ne sont pas Geoff Johns (dans le sens où ils n’ont pas son expérience) mais sinon en un sens ce final aurait un peu des airs de la révélation des chefs du Sinestro Corps. Un détail cependant je ne suis pas très convaincu par la présence de l’un d’entre eux, vu en parallèle dans une autre série X-Men ces temps-ci. Je ne suis pas sûr que ça fonctionne très bien, chronologiquement parlant… C’est un détail, cependant, et ça n’entache pas l’impact d’un numéro où les méchants de service ont la vedette. Les membres d’X-Force sont bien là et actifs mais ils sont peu loquaces (en dehors d’un monologue de Wartpath). On s’interroge aussi sur la scène de la couverture, nullement présente à l’intérieur… Mais en définitive le numéro reste une bonne surprise.

Kyle et Yost font monter la pression avec ce numéro mais il leur appartiendra dans les prochains numéros de nous montrer que tout ça n’est pas que des promesses…

[Xavier Fournier]