[FRENCH] On avait perdu de vue Layla Miller depuis les événements de Messiah Complex mais il était bien évident que Peter David n’allait pas se priver longtemps d’un personnage avec lequel il est tellement à l’aise. Non seulement il y a un peu de Layla dans la tête de Madrox, dans les épisodes récents mais Layla, la vraie, est de retour dans ce numéro. Enfin, de retour, n’allez pas croire qu’elle trouve le moyen de revenir. Mais elle sait toujours tant de trucs…

X-Factor: Layla Miller #4
Scénario de Peter David
Dessin de Valentine De Landro
Sortie américaine le 20 août 2008

Aux dernières nouvelles Layla Miller était en fâcheuse posture, abandonnée dans un futur potentiel et enfermée dans un camp de concentration. Il était certain que Peter David n’allait pas sacrifier aussi platement un de ses personnages de prédilection mais il restait à voir comment. Rasée, Layla est au fond du trou, ressemblant finalement aussi bien physiquement que moralement à la jeune protégée du « V » d’Alan Moore quand elle se retrouvait dans des conditions similaires. La différence majeure, c’est que Layla « sait des choses » et que si salut il y, il viendra du ciel. Ne reste plus qu’à l’attendre, à la grande stupéfaction de ses geôliers. Layla sait des trucs et c’est ce qui la sauvera, envers et contre tout (sauf peut-être d’elle-même ?). Surtout qu’elle a une sorte de rendez-vous avec le destin à honorer. Un père et une fille l’attendent…

Si vous tablez sur un bon vieux paradoxe temporel façon « Ce serait la fille de Layla ? », vous pourrez repasser, ce n’est pas le cas. Disons que ce futur très proche des Days of Future Past est différent en certains points de l’avenir que Claremont et Byrne avaient ébauchés pour leurs X-Men. Peter David tient compte du fait de l’évolution de l’univers Marvel à l’instant T. Non pas qu’il récrive le passé mais à l’évidence l’endroit où est piégé Layla est une nouvelle variante, ce qui permet l’apparition d’un personnage tout aussi surprenant qu’avaient pu l’être en leur temps Rachel Summers ou le Franklin Richards adulte. Sachant que Peter David a déjà montré qu’il était à l’aise pour importer des intrigues créées dans des futurs alternatifs (Future Imperfect, Captain Marvel…) je ne parierais d’ailleurs pas sur le fait que c’est la dernière fois qu’on voit la fille en rouge. Avec ses antécédents familiaux elle a de qui tenir…

Quand à Layla elle se « regonfle » au fur et à mesure du numéro. Non, elle ne retrouve pas le chemin de l’époque présente mais elle occupe un nouveau rôle, plus fidèle à sa nature. Par moment on se dit que si elle en savait autant elle ne serait pas autant victime du sort qu’elle veut bien le dire mais c’est ce qui fait le charme du personnage (tel qu’écrit par P. David en tout cas): D’un côté elle connait des choses, de l’autre, pour le reste, elle peut compter sur sa mauvaise foi légendaire. Vu que le scénariste n’a visiblement pas prévu de ramener de suite la fillette dans la série X-Factor, je ne serais pas contre quelques autres spéciaux de ce genre, permettant de prendre des nouvelles d’elles et de ses nouveaux amis. Cela formerait alors une sorte de minisérie découpée en numéro spéciaux qui lui donnerait la vedette de façon originale. En tout cas ce special est efficace.

[Xavier Fournier]