[FRENCH] She-Hulk et son amie Jazinda croisent le chemin de Madrox & Cie dans la suite directe des événements vus dernièrement dans X-Factor #33. Peter David continue ici le crossover lancé entre ses deux séries implantées dans l’univers Marvel (par opposition à Dark Tower). Le scénariste assure, on n’est pas déçu. Mais la vraie surprise vient d’une équipe graphique rénovée, qui donne de la fraîcheur et de la personnalité à la série. Oh, et les Skrulls sont de la partie.

Review She-Hulk #31 [Marvel] Scénario : Peter David
Dessins : Vincezo Cucca & GG Studio
Sortie aux USA : le 23 juillet 2008

Dès la première page une sorte d’avertissement: « Peter David souhaite la bienvenue à la nouvelle équipe artistique, GG Studio ». Et là j’ai fait « ouch » d’avance car s’il y a bien une chose où She-Hulk (Miss Hulk, si vraiment vous tenez à la version française) a perdu des points ces derniers temps, c’est sur le secteur graphique. Oh, je ne jette pas forcément la pierrea aux artistes concernés car bien souvent une série qui n’arrive pas à garder de façon stable un dessinateur cache de sombres histoires de délais improbables dans les coulisses. She-Hulk, ces derniers mois, c’était un peu en dent de scie, les artistes n’arrivant pas forcément à transcrire l’ambiance ambivalente, tantôt humoristique, tantôt douce-amère, des histoires de David. Or, vous l’aurez remarqué, je parle au passé. Car la bande de GG Studio se révèle une bonne surprise, aussi bien dans le dessin que dans le colorisation.

Bon, après il en faut pour tous les goûts et les couleurs… Il y en aura bien pour trouver que c’est la pire chose jamais dessinée (mais il y en a toujours pour penser ça, quelque soit la revue concernée…). Qu’importe: Il y a un sacré travail de lumière qui fonctionne très bien avec les ambiances de la She-Hulk de David, parfois comique, parfois tout simplement mignonne et d’autres fois encore carrément un personnage virant vers le noir. Au demeurant on pourrait croire que le crossover n’avance pas mais Peter David nous sort alors de sa réserve le concept d’un skrull avec un rôle bien précis dans l’Empire Skrull, qui justifie à la fois l’implication de Darwin et Longshot ainsi que de Jazinda. Et donc de She-Hulk.

Les combats She-Hulk/Monet et She-Hulk/Guido valent le détour. Et même si c’est un personnage nouveau pour lui, Peter David semble assez à l’aise avec Darwin. Espérons que le scénariste gardera ce mutant sur le long terme dans X-Factor (ou même dans She-Hulk, tant qu’il l’utilise). Le combo semble prometteur. Et dans un même ordre d’idée si GG Studio pouvait rester un peu sur le titre, ce ne serait pas un mal du tout.

[Xavier Fournier]