[FRENCH] Ne croyez pas le titre de la revue ce mois-ci. Les Puissants Vengeurs ne sont pas à l’intérieur de leur magazine attitré. Non, cette fois l’histoire a été détournée par un personnage qui n’a jamais été un Avenger mais qui a eu un certain effet sur leurs carrières. On le savait disparu depuis longtemps, le voici qui revient dans un épisode qui mets les choses à jour en ce qui le concerne. Un épisode utile mais qui aurait mérité d’être un one-shot.

Sortie USA prévue: 23 avril 2008
Scénario de Brian Michael Bendis
Dessin de Alex Maleev

Coup de projecteur sur… Nick Fury. On nous remet les choses en tête, en partant de sa disparition à la fin de Secret War et on nous explique ce qu’il a fait depuis. Réponse: pas grand chose, il est resté planqué en attendant que les ennemis le retrouvent. Enfin en tout ca c’est ce que laisse apparaître cet épisode. J’aurais préféré qu’on fasse quelques allusions au rôle qu’à tenu Nick Fury auprès du Winter Soldier après la mort de Captain America… C’est vrai que ca manque un peu comme repère chronologique, la mort de Cap… Pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir de retrouver la doublette Bendis/Maleev… On notera quelques allusions assez ironiques en terme de déguisement et en particulier un gag sur le look de Fury qui ne va peut-être pas assez au bout sur le côté « ultime » de cette apparence (Ca aurait été plus efficace s’il n’avait pas ressemblé à Dominic Purcell mais plus à son homologue tel que vu par Hitch).

La curiosité dans l’épisode c’est que la narration nous donnes vraiment l’impression que Fury n’a pas été très actif. Alors qu’en fait sur la fin son travail de recherche devient assez évident (mur de photos à l’appui, dont les ronds et les couleurs n’ont sans doute pas fini de faire gamberger les lecteurs). Je suis quand même partagé par le fait de publier dans ces pages un récit si éloigné des Mighty Avengers. Ce numéro se nommerait Secret Invasion: The Return, je pense que ca aurait aussi bien marché pour Marvel. Là, les gens qui n’achètent la série que pour les personnages risquent d’être décus. Plus important, ceux qui ne lisent pas les Mighty d’habitudes risquent de manquer cette pièce d’un puzzle qui concerne tout l’univers Marvel et pas seulement Iron Man et sa bande. Là, surtout avec une cover qui joue plus le registre du super-héros, ca risque d’en perdre certains. Tout cela n’est cependant qu’affaire de positionnement extérieur dans un récit qui, par ailleurs, a son importance dans l’ordre des choses…

[Xavier Fournier]