[FRENCH] Ce n’est pas une surprise : personne ne sera épargné par l’Invasion Secrète. C’est donc assez logiquement que les tous les dieux du Marvelverse se réunissent sous la férule d’Athéna pour décider d’un plan d’action face à la menace Skrull. Evidemment, il ne sera pas simple de faire cohabiter les 5 membres du « God Squad », tous issus de panthéons différents et « concurrents » – sans parler d’Amadeus Cho… et son coyote, of course !

Incredible Hercules va donc devenir, six mois durant, le pendant théologique de Secret Invasion. Bon, que ceux d’entre vous qui ne goûtent que peu les discussions théologiques se rassurent : le plan d’Athéna repose essentiellement sur la castagne ! L’idée étant que, puisque les Skrulls envahissent la Terre sur la base d’une prophétie religieuse, si une équipe de dieux humains parvient à tuer tous les dieux Skrulls, ces derniers ne seront plus en état de commander à leur fidèles de conquérir notre planète. Imparable ! Ou très optimiste, on verra au fil des mois…

Bon, très clairement, nous sommes encore face à un épisode de transition, quasi entièrement consacré à la formation du « God Squad ». Hercule est désigné pour diriger l’opération, ce qui ne l’enchante guère car, comme il le reconnaît lui-même, il a plutôt l’habitude du rôle de joyeux drille porté sur la baston dans les différentes équipes auxquelles il a appartenu. Mais on ne discute pas avec Athéna… Evidemment, la formation ne se fait pas sans heurts, puisque tous ont des griefs anciens concernant les autres. Un épisode assez prévisible donc, que viennent toutefois illuminer un certain nombre de choses. A commencer par le dessin de Rafa Sandoval : limpide, dynamique et précis, ses choix de cadrage font de chaque case un régal pour les yeux. S’il reste sur le titre tout au long de l’arc, voilà un TPB qu’il ne faudra surtout pas manquer ! Les commentaires d’Amadeus Cho, quant à eux, ponctuent l’épisode de manière fort distrayante, et permettent de faire retomber la pression grâce à une petite note comique de bon aloi. Le cliffhanger de dernière page, enfin, laisse augurer du meilleur pour la suite ! Au final, c’est un peu le même constat que le mois dernier : Incredible Hercules est une des rares séries actuelles qui parvient à rester agréable à lire même quand il ne s’y passe pas grand chose. Pak et Van Lente s’y entendent à retenir le lecteur et, quand on sait ce qu’ils peuvent donner, on a juste hâte d’être dans 30 jours !

[Antoine Maurel]