[FRENCH] Joe Casey n’a pas terminé d’en faire voir à Kyle Richmond: tandis que les Défenseurs connaissent une nouvelle évolution majeure avec une énième liste de membres, celui qui a été le fil rouge de cette mini-série a une grosse crise de conscience. Si bien que quand un autre personnage arrive pour lui parle de la destinée de son groupe (le rêve de Nighthawk depuis le début), le héros volant n’a plus la foi dans le projet. Kyle Richmond est-il assuré de figurer parmi les Last Defenders ? C’est loin d’être joué…

Last Defenders #5 [Marvel]
Scénario de Joe Casey
Dessins de Jim Muniz
Sortie aux USA le 9 juillet 2008

Déclaré incompétent au terme des précédents numéros – avec les Defenders (en tant qu’équipe) rayés des listes de l’Initiative – Nighthawk a rangé son costume au placard et n’est plus qu’un Kyle Richmond pleurant sur ses rêves de gloire. Mais ironiquement, maintenant qu’il a baissé les bras et que même lui ne croit plus guère en l’avenir de son équipe d’autres arrivent pour lui forcer la main. A commencer par un très vieil adversaire des Défenseurs qui (après en avoir voulu pendant des années à Doctor Strange, Hulk, Sub-Mariner et au Silver Surfer) considèrent visiblement s’être trompé. Et si les Defenders qu’il était destiné à combattre n’étaient pas le quatuor fondateur ?

Joe Casey s’amuse à glisser dans la bouche du méchant de service des réflexions sur le destin et l’impossibilité de le comprendre. On n’est pas loin de l’Architecte dans Matrix mais c’est assez marrant et ca conforte le rôle de Nighthawk comme une sorte de colonne vertébrale de l’équipe, dont on aurait jusque-là sous-estimé l’importance. Et ce n’est d’ailleurs pas idiot de penser que l’arrivée de Nighthawk (sans doute à égalité avec celle de la Valkyrie) dans le groupe, dans les années 70, avait permis à la mayonnaise de prendre. En un sens c’est similaire au sens que s’étaient trouvé les Avengers en tombant sur l’iceberg renfermant Captain America.

Le contrecoup du raisonnement de Casey est qu’il défend si bien le groupe qu’il est en train de mettre en place qu’il se ferme sans doute certaines portes: s’il est question d’un line-up prédestiné est-ce que les autres auteurs susceptibles d’écrire un jour les aventures des Défenseurs ne seront pas limité dans leur choix de membres ? On en est certainement pas encore là puisque Casey achève plutôt de donner forme à « son » équipe, qu’on découvre d’ailleurs dans la dernière page de l’épisode (pour ceux qui ne l’auraient pas aperçu d’avance dans les previews du #6). Cette équipe ainsi assemblée n’est pas sans poser de nouvelles questions, notamment sur l’identité exacte d’un des membres. Mais Casey excelle dans l’art de donner au groupe une raison d’exister. On reste juste un peu incrédule devant les chances de durer du groupe dans le marché actuel mais ca n’a certes rien à voir avec le talent et l’énergie déployée du scénariste. S’agit-il vraiment des Last Defenders ? Réponse au prochain épisode.

[Xavier Fournier]