Avant-goût VO : Review Immortal Iron Fist #14

[FRENCH] Les forces d’Hydra sont à la porte de la cité mystique, qui jusqu’ici n’était pas non plus à l’abri d’un conflit interne. Iron Fist et ses alliés sont le dernier rempart contre l’invasion extérieure mais aussi contre la tyrannie qui a frappé la ville depuis environ un siècle. Immortal Iron Fist #14 marque la fin d’un arc mais aussi un peu celle d’une époque pour le titre, avec la résolution simultanée de plusieurs intrigues. Comme d’habitude on en redemande…

Sortie USA prévue: 30 avril 2008
Scénario de Matt Fraction & Ed Brubaker
Dessin de Tonci Zonjic, Clay Mann & Kano

Malgré les quelques réserves sur lesquelles je reviendrais plus bas, cet Immortal Iron Fist est la culmination (réussie) de près d’un an et demi de storylines, autrement dit, il est la récompense des lecteurs qui ont suivit l’affaire ces derniers mois. Le folklore d’Iron Fist s’en est trouvé changé, augmenté, diversifié et ce dernier épisode de l’arc n’échappe pas à cette tendance. Pourtant c’est l’action qui prédomine puisqu’après toutes ces quètes de vérité il fallait bien à un moment que les coups tombent. Quelques revirements, déclinés sur un air de « à la recherche de l’honneur perdu » étaient à prévoir mais Iron Fist en sort avec une supporting cast bien plus large que celle qu’il avait en entrant dans cette série. Si beaucoup d’intrigues sont réglées, quelques petites graines sont aussi posées. Une petite phrase de Xao laisse en effet une grosse porte ouverte pour un futur arc. Et le cliché d’un personnage qui s’enfuit dans la neige « mais qui ne représente plus aucun danger » est un boomerang qui reviendra sans doute hanter Iron Fist un jour ou l’autre. Et puis il y a la fin, nette, précise, qui ferme un arc mais qui nous laisse cependant dans une situation où on est pressé de voir quelle direction sera prise…

Scénaristiquement une seule chose gène: se souvient-on quelque part que les sept cités sont engagées dans un tournoi séculaire au terme du quel leur temps de présence sur Terre se décide ? C’est comme si (à part la mention passagère de l’une d’entre elles) les différents sponsors des champions s’étaient volatilisés. Oublier ce point n’a guère de sens. C’est un peu comme si lors d’un match de tennis les deux joueurs décidaient d’être amis et s’arrêtaient en pleine partie. Ce serait un beau foutoir. Là, c’est pareil. Visiblement la « vieille mère » alliée de Steel Phoenix n’avait aucun problème à travailler avec Hydra dans les premiers épisodes… Alors pourquoi cette passivité ? Pourquoi avoir ainsi oublié le tournoi ? Bien sûr on pourra penser qu’il est caduque maintenant que la technologie du portail Randall a été révélée mais les choses sont un peu rapides sur ce plan là. On aurait sans doute pu régler ça dans un épisode d’épilogue qui ne semble pas au programme…

Autre chose: Même si d’habitude on loue la complémentarité des artistes de certaines séries (comme Captain America…), il faut dire que là trois dessinateurs différents pour le même épisode, qui n’est pas un double size, c’est quand même un peu n’importe quoi et il serait grand temps d’embaucher quelqu’un qui soit capable d’être le fil directeur de la série. Epting a ses fans et ses détracteurs mais au moins il donne le « là » pour Captain America. Pour Immortal Iron Fist, il n’y a pas d’artiste principal et ca commence un peu à se faire sentir. Aussi on a beau nous annoncer dans un avenir proche un nouveau dessinateur régulier, j’attends qu’il reste et qu’il s’inscrive dans la durée. Sinon cela ne ferait que comforter l’ambiance d’auberge espagnole sur le plan graphique…

[Xavier Fournier]

Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!