The Flash S04E04

The Flash S04E04

Cette semaine la série Flash voit l’arrivée d’un nouveau personnage… bien connu des fans de comics. C’est en effet au tour de Ralph Dibny (alias Elongated Man) de faire la transition vers le petit écran. Mais on le découvre d’abord dans une bien mauvaise passe. Personnage natif du comic-book de Flash, est-ce que Ralph peut espérer trouver sa place parmi les super-héros de la CW ? Seulement s’il se découvre un brin de moralité…

Who’s your daddy ?

Cisco Ramon (Carlos Valdes) roucoule avec Gipsy (Jessica Camacho) mais finalement il sait bien peu de choses au sujet de cette chasseuse de primes venue d’une autre Terre. Il ignore même son véritable prénom. Non pas qu’il ait besoin de connaître tous les détails pour l’aimer… Mais le background de la jeune femme prend d’un seul coup une autre importance quand Breacher (Danny Trejo) le père de la belle débarque sur Terre 1 et ne saute pas de joie en découvrant l’existence du petit ami. En clair c’est la version super-héros de « mon beau-père et moi ». Sauf que l’équivalent de Robert De Niro dispose donc de superpouvoirs. Rapidement Cisco va se retrouver pris en chasse… Et il ne peut guère compter sur l’aide de Barry Allen ou Joe West, qui enquêtent sur un incident qui concerne la disparition d’un bus, quelques semaines plus tôt. Et voilà que la piste les mène sur une vieille connaissance, Ralph Dibny (Hartley Sawyer) ! Non, vous n’avez manqué aucun épisode de la série TV, Dibny n’était pas apparu auparavant. Et pour cause : c’est un ancien flic, viré de la police pour faute grave, juste avant que Barry ne devienne Flash !

The Flash S04E04

« I smell a mystery ! »

Au demeurant, Ralph Dibny commence donc sa carrière dans la série sous un jour pas vraiment flatteur. Le voici devenu un petit détective presque crapuleux, draguant ses clientes esseulées et semblant même faire chanter certaines personnes très importantes dans la ville. Et comme il a été viré à cause d’Allen et West, ii n’est pas très accueillant quand il les voit resurgir dans sa vie. Il est encore moins disposé à répondre à leurs questions. Il faut dire que si l’on reprend les comics d’origine, même si c’est un limier hors-pair, le Ralph Dibny de la BD avait le don pour énerver son entourage et compliquer la vie de Flash, avant de devenir réellement un allié valable. Le truc qui change, ici, c’est que Dibny est réellement détective privé mais pas vraiment le même genre que la Jessica Jones de la concurrence. Ce n’est pas Harvey Bullock non plus mais tout tend à le montrer comme un magouilleur de bas-étage, un type pas franchement recommandable. Au début, cela surprend… Et qui quelque part en cours de route le scénario et l’acteur trouvent la bonne vibration pour rendre Dibny plus attachant. Cependant Dibny, qui semble destiné à occuper une place semi-régulière dans la série est bien parti pour faire d’une pierre deux coups. Par rapport à la saison 3, Ralph pourrait remplacer très avantageusement les tentatives de comédies d’H.R. et le côté « collègue flic » de Julian Albert. Ses superpouvoirs ne tardent pas à montrer le bout de leur nez mais là, pour le coup, les effets spéciaux sont un peu à la peine (il faut dire que l’élasticité n’est pas le pouvoir le plus simple à montrer).

The Flash S04E04

Danny Ron-Ron

Si l’introduction de Ralph Dibny est réussie à ce stade (et, non, il n’y a pas de Sue Dibny en vue pour l’instant), l’épisode est déséquilibré par un sentiment de double quête (même si le scénario trouve un moyen de les faire converger vers la fin. Il est certain que dans une histoire qui présente les bases d’Elongated Man on n’allait pas, par ailleurs, nous montrer quelque chose de super sombre et cynique. Mais la chasse/fuite de Breacher et Cisco court-circuite les choses. D’une part parce qu’on rajoute de la comédie à la comédie et surtout parce que… Trejo fait du Trejo. Véritable gueule de la TV et du cinéma, l’interprète de Machete peut se reposer sur son physique pour faire le job. Mais du coup, dans le cas présent, il ne joue pas la chose de manière différente que ses passages dans la pub Old El Paso, quand il s’agit de faire peur à un invité à table. Son grand moment d’effort consiste à lever les deux bras pour manifester ses pouvoirs et poursuivre (pas très vite) Cisco en murmurant « Petit, petit, petit… ». On ne s’attend pas vraiment à ce qu’on engage Trejo pour qu’il joue du Shakespeare. Mais enfin là, il cachetonne sans trop se fouler et tire l’intrigue vers le bas. A cause de cela la menace est d’emblée assez diluée.

The Flash S04E04

Plus c’est long…

L’épisode est inégal et même bancal par endroits. Mais au bout du compte il réussit l’intégration de Dibny dans la mythologie de la série. Plus on avance dans l’histoire et plus on se prend à reconnaître des éléments de la mentalité du héros. Plusieurs gages à l’attention des fans sont même au rendez-vous, qu’il s’agisse de phrases types, de mimiques ou encore d’un gag concernant un autre personnage. Elongated Man a du potentiel. Reste à voir si le reste de la saison le servira bien ou si, au contraire, les promesses resteront en l’air… Et puis si les effets spéciaux de Dibny pouvaient monter en puissance, ce ne serait pas un mal.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!