Après avoir croisé Doctor Doom puis entendu parler des déboires d’Human Torch, Ben Grimm décide de redonner un sens à la vie de son ancien co-équipier des Fantastic Four. Quelque part dans le Multivers, la famille Richards est vivante et il s’agit de les sauver. Ou en tout cas c’est que Ben raconte à Johnny. Un passage par Monster Island et une nouvelle confrontation avec Doom va compliquer ce petit « arrangement » avec la vérité telle que Ben la connait.

Marvel Two-In-One #2Marvel Two-In-One #2 [Marvel Comics]
Scénario de Chip Zdarsky
Dessin de Jim Cheung
Parution aux USA le mercredi 24 janvier 2018

Informés du fait qu’il y aurait, sans doute, un gadget laissé par Reed Richards pour voyager dans le Multivers, The Thing et Human Torch se lancent à sa recherche en commençant par Monster Island, endroit le plus probable pour la cachette. Monster Island, c’est traditionnellement le repaire de Mole Man (« L’Homme-Taupe ») et d’une horde de monstres gros comme des immeubles. Qui plus est les deux héros y débarquent alors que des « élections » s’y tiennent, ce qui fait encore plus de monstres à affronter. Ainsi occupés, Johnny et Ben pourront-ils mettre la main sur la machine qu’ils cherchent… alors que Victor Von Doom (toujours en mode Infamous Iron Man mais restant motivé par des questions de rivalité) compte bien s’en emparer avant eux ? Chip Zdarsky fait appel, en connaissance de cause, à celui qui fut l’ennemi initial des FF (Mole Man) tout en se laissant de la place, aussi, pour apporter un jour nouveau aux relations entre Reed Richards et Doom. Comme à l’habitude de Zdarsky, c’est bourré de pieds-de-nez, y compris à l’attention de Marvel (l’allusion au titre des Fantastiques) mais aussi en termes politiques.

« Democracy is overrated »

Le mois dernier, la blogosphère comics bruissait, après avoir réalisé que dans Marvel Two-In-One #1 une vanne visant Donald Trump (le traitant de monstre orange) avait été retirée quelque part entre l’étape des previews et la version finale. Or, dans ce second épisode, Ben et Johnny arrivent donc pendant des « élections » sur Monster Island, élections qui opposent Mole Man à Googam un… gros monstre orange venu de l’ère classique de Marvel et qui parle de rendre sa grandeur à l’île. Il y a donc un propos anti-Trump sous-jacent. Et même si l’issue sera différente, les Subterranéens se retrouvent quand même avec un leader assez discutable. Même si Jim Cheung est peut-être un tout petit peu (mais vraiment un tout petit peu) en deçà du premier épisode, les dessins restent superbes et animés. Les auteurs s’amusent beaucoup, c’est tangible. En ce qui les concerne, il est explicite qu’ils produisent un comic-book des Fantastic Four avec les Richards qui seraient en « congés » ou quelque chose du genre. Il y a de l’action, de l’humour et une sorte de zone grise très bien entretenue autour du dilemme de Ben Grimm. Une saine lecture !

[Xavier Fournier]