Avant-Première VO: Review Faith And The Future Force #2

Neela Timewalker, voyageuse temporelle à l’intérieur de l’univers Valiant, tente de s’assurer l’aide de Faith pour contrer un robot-tueur qui attaque différentes époques. Mais leur cible est bien plus terrible qu’il y paraît. Profitant des paradoxes temporels, Neela et Faith vont essayer de recruter encore plus de héros

Faith And The Future Force #2Faith And The Future Force #2 [Valiant]
Scénario de Jody Houser
Dessins de Barry Kitson, Diego Bernard & Juan Castro
Parution aux USA le mercredi 30 Août 2017

« Rai And The Future Force » était une série du Valiant première génération. Jody Houser la ressuscite partiellement et la transforme en spin-off de la série régulière Faith, ce qui sur le principe est plutôt bien trouvé. Et le premier épisode nous a montré que l’auteur s’est intéressé au concept du voyage dans le temps, à ce qu’il permettait par rapport à d’autres « pouvoirs » et aux paradoxes et reboots qu’il entrainait. Par contre, même si Faith est clairement présente dans ces deux épisodes, l’impression qui demeure est qu’elle est comme « embarquée » dans les aventures de Neela et Ank, comme une passagère plus qu’une réelle intervenant. Ajoutez à cela que Houser n’y vas pas avec le dos de la cuillère en ce qui concerne d’un côté les rapprochements structurels avec Doctor Who (la voyageuse temporelle, avec une compagne qui n’est pas Lady Vastra – pour ceux qui connaissent – mais qui s’en rapproche un peu), un robot s’attaquant à l’espace-temps qui ne crie pas « EXTERMINATE » mais c’est tout comme… Et de l’autre côté, le scénario et les dialogues insistent lourdement sur « non mais je ne suis pas Doctor Who », le faisant carrément dire à la principale intéressée à plusieurs reprises dans ces deux épisodes. Si bien qu’à chercher à se « disculper » avec insistance, Neela n’arrête pas de faire le lien, pour ceux qui l’auraient loupé. On peut penser que c’est aussi une tentative d’humour de la part de Houser. Mais si c’est le cas, c’est lourdaud…

« We’re taking this toaster out. »

Si Faith And The Future Force était une série régulière et illimitée, on se dirait que les auteurs se donnent le temps de construire l’équipe et de surprendre en cours de route. Après un premier essai malheureux, Neela, Ank et Faith s’assurent donc de l’aide des Renegades mais ce n’est pas encore le line-up véritable de la Future Force, qui prends corps alors que l’on avance dans l’histoire. L’ennui, c’est qu’on est dans le cadre d’une mini-série en quatre épisodes et qu’à ce stade le récit donne plus l’impression d’une aventure de Neela Timewalker avec beaucoup de guest-stars. Les fans de Faith peuvent se sentir laissés un peu de côté. Mais surtout la série ne gère pas assez bien la densité des événements, malgré des twists intéressants. On peut comparer avec, mettons, les deux premiers épisodes d’Avengers Forever, avec un collectif de personnages perdus dans l’espace-temps. A mi-chemin de cette mini, on a la sensation qu’à cette vitesse là l’équipe créative va être très à l’étroit pour terminer cette histoire. C’est un peu à l’image de cette scène finale où le casting est réuni par Neela et Faith… puis doit marcher un demi-mile sans raison, parce qu’apparemment elles n’ont pas jugé utile de matérialiser tout ce beau monde à côté du véhicule. D’où l’idée de perdre du temps. Un autre paradoxe.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!