Avant-Première VO: Review Amazing Spider-Man #31

Amazing Spider-Man #31 est officiellement lié à Secret Empire. Officiellement seulement, car sans renier l’implication de Spider-Man et du Superior Octopus dans le crossover, Dan Slott orchestre ici des revirements très personnels pour Peter Parker. Les deux ennemis jurés le sont plus que jamais. Mais l’un d’entre eux est prêt à tout perdre pour entraîner l’autre dans sa chute.

Amazing Spider-Man #31 [Marvel Comics]
Scénario de Dan Slott
Dessins de Stuart Immonen
Parution aux USA le mercredi 9 Août 2017

Depuis le début du présent volume de la série, Peter Parker a assumé le poids des actions du « Superior Spider-Man », gérant l’empire international né des manipulations d’Otto Octavius. Comme on a pu le voir dans l’épisode précédent, ceci a laissé la technologie de Parker Industries particulièrement exposée à une attaque du Superior Octopus, qui s’attaque maintenant au siège de la société en Asie. Tandis qu’il s’agît, en théorie, d’une mission d’Hydra pour écraser la société, Octopus compte bien profiter des fruits de la multinationale qu’il a contribué à crée lorsqu’il occupait le rôle de Parker. Si une bonne partie des rebondissements de ce numéro étaient attendus de longue date, Dan Slott et Stuart Immonen dépassent la chose avec une narration pleine d’actions et de symboles. C’est dense comme un double-sized, tandis que Spider-Man encaisse coup sur coup, avant d’organiser la riposte.

« Next up… Secret weapon number one. »

Stuart Immonen est un élément essentiel du rythme de ce numéro, jouant avec les angles de caméra, alternant les plans larges et les plongées avec des plans plus rapprochés. Mais le scénariste n’est pas en reste et procède de même. Pendant qu’il y a un combat physique et technologique acharné, Slott prend soin avec des moments plus intimes de souligner la détermination d’une May Parker. Elle ne fait pas grand-chose, mais il est important qu’elle soit là, comme un repère moral. C’est clairement la fin d’un chapitre important de la série mais aussi un passage imposé qui permet à l’un des protagonistes de rétablir toutes les valeurs qui forment sa philosophie. Et clairement à un moment de l’épisode commence à se former une autre question, un ressort sur lequel Dan Slott n’a pas encore joué, depuis des années qu’il écrit la série… Est-ce que la personne qui parle à Spider-Man sur la fin sait qui il est ? Rien n’est dit en ce sens, mais clairement la porte semble ouverte. En tout cas les mois à venir d’Amazing Spider-Man promettent une vie à nouveau très compliquée pour Peter Parker et Slott ne fait pas mine de se calmer… En tout cas ce numéro est mené sur les chapeaux de roue…

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!