teentitans026small.jpg[FRENCH] « Nous ne porterons plus jamais nos uniformes! » Qu’est ce qu’ils ont les Teen Titans? Seraient-ils subitement devenus nudistes ? Pas tout à fait. C’est simplement la promesse que font les Titans sur cette couverture, symbole d’un nouveau cap pour la série. Après avoir tué un homme l’équipe cherchait sa rédemption.

Un robot digne des vieux films de SF incite les Teen Titans à le suivre. Où plutôt devrions-nous parler des Nouveaux Teen Titans puisque l’équipe vient d’engranger quelques recrues : Kid Flash (Wally West), Speedy (Roy Harper) et Wonder Girl (Donna Troy) viennent d’être rejoints par la télépathe Lilith ainsi que par les deux frères Hawk & Dove. Mais bizarrement aucun de nos héros ne porte sa tenue masquée. Ils sont au contraire dans un uniforme violet (avec un col large très seventies) tandis que le robot leur fait découvrir la salle des dangers.. euh… excusez, une salle remplie de pièges mortels destinés à parfaire leur entraînement. Mais oui, on ne rêve pas, la pièce à bien des airs de la fameuse Danger Room des X-Men. Après cette séance intensive, le robot (nommé Angel) escorte les Titans jusqu’à leur mentor, Monsieur Jupiter. Une Salle des Dangers, un « Angel » et un nouveau maître-à-penser, on pourrait se dire que DC avait purement décidé de rapprocher les Titans du modèle des X-Men mais l’idée était vraisemblablement de transformer les jeunes personnages en « action heroes ».

teentitans026big.jpg« Action Heroes », c’était à la base le nom que Charlton Comics utilisait pour ses propres super-héros vers la fin des années 60, sachant qu’en dehors du surpuissant Captain Atom, la firme (et son éditeur Dick Giordano) préférait des héros terre-à-terre sans trop de pouvoirs. Après que Charlton ait arrêté la plupart de ses titres, plusieurs de ses anciens employés trouvèrent du travail chez DC et amenèrent avec eux cette philosophie du « Action Hero ». C’est ainsi que Wonder Woman perdit pendant quelques temps ses pouvoirs et son apparence super-héroïque pour devenir une simple athlète utilisant les arts martiaux. Et du côté des Teen Titans ? Une fois édité par Dick Giordano (tiens tiens…) ils décidèrent subitement de ne plus jamais utiliser leurs pouvoirs ou leurs personnalités costumées. L’explication fournie était simple mais spectaculaire : dans les épisodes précédents, les Teen Titans avaient essayé de mâter une émeute survenue lors d’une manifestation pour la paix. Repèrent un homme armé, ils lui sautèrent tous dessus pour essayer de lui retirer son pistolet. Au moment où ils avaient tous la main sur l’arme, le coup est parti, blessant mortellement un célèbre militant pour la paix. Mourrant, l’homme a le temps de leur dire que leurs pouvoirs et leur « capacité à la violence » est responsable de tout. Ils sont comme des bombes atomiques vivantes ! Kid Flash s’en veut et reconnaît leur culpabilité. Se sentant responsables, les Titans décident de ne plus jamais utiliser leurs pouvoirs (Robin étant un personnage lié à Batman et à une autre écurie éditoriale, il sera « dispensé » et continuera, ailleurs, d’être un super-héros). En guise de pénitence les Teen Titans se portent volontaires pour un mystérieux projet de réhabilitation financé par Monsieur Jupiter, l’homme le plus riche de la planète.

Après l’entraînement, Monsieur Jupiter leur lance un nouveau défi et leur demande d’aller se promener dans la rue. Les Titans, en civil, ne tardent pas à s’attirer des problèmes avec une bande de motards. L’ennui c’est que les héros n’ont pas l’habitude de se battre sans leurs pouvoirs et ils sont vite débordés, d’autant plus qu’ils se souviennent de ce qui s’est passé la dernière fois où ils ont perdu leur calme (la mort d’un homme). Heureusement pour eux arrive un jeune homme noir, Mal, habitué à la bagarre de rue, qui lutte contre les motards. Inspirés par son exemple, les Titans se lancent une nouvelle fois dans la bataille et en sorte cette fois triomphants. Après bien des péripéties, les Titans arrivent à convaincre Mal de rejoindre le projet de Monsieur Jupiter. C’est seulement à ce moment que Mal comprend que ces jeunes sont les Titans. Jusque là il les prenait pour de simples gosses de riches. A partir de ce moment-là tout s’inverse. Mal (qui avait plus les pieds sur Terre que le reste de l’équipe) devient très complexé d’être à côté d’ex-super-héros. Quand Monsieur Jupiter leur explique que le lendemain ils assisteront au décollage d’une fusée « non-habitée car ce serait trop dangereux », Mal voit sa chance de prouver son héroïsme. La nuit venue il se glisse dans la fusée (non sans avoir échangé un baiser avec la télépathe Lilith) et au petit matin, ce n’est qu’après le décollage que les responsables du vol découvre qu’il y a quelqu’un à l’intérieur. Par transmission, les Titans jurent alors à leur nouveau co-équipier qu’ils trouveront un moyen de le sauver. Mais Mal, lui, conclut que quoi qu’il arrive, il restera le premier type de son quartier à avoir atteint l’espace. Les Titans auront alors à cœur, dans les épisodes suivants, d’aller sauver ce garçon un peu trop intrépide.

La formule « pas de pouvoirs/ pas d’uniformes » des Teen Titans ne durera pas bien longtemps. A l’époque DC essayait diverses choses pour rendre l’équipe plus populaire (et donc faire remonter les ventes) mais sans vraiment toucher de solution miracle. Finalement l’élément le plus durable de cet épisode écrit par Bob Kanigher et dessiné par Nick Cardy resterait Mal Duncan, le premier membre noir des Teen Titans. Par la suite Mal se glisserait dans la peau de diverses identités super-héroïques mais les lecteurs contemporains le connaissent sous l’identité de Vox, membre de la Doom Patrol. Quand à Monsieur Jupiter et son projet de formation de jeunes héros, bien que vite retombé dans les limbes, on le reverrait utilisé dans Teen Titans vol.2 (série de la fin des années 90) dans laquelle il formait de jeunes extra-terrestres au métier de Titans.

[Xavier Fournier]