[FRENCH] Après le succès de renouveau de Flash [Barry Allen], les comics de super-héros vont connaître un succès grandissant. Nombreux seront les personnages de DC Comics qui connaîtront ainsi une deuxième jeunesse. Chronologiquement, le deuxième personnage historique a bénéficier d’un renouveau fut (en France comme aux Etats-Unis) Green Lantern.

Le nouveau Green Lantern bénéficia donc d’une nouvelle origine bien plus moderne que son prédécesseur Green Lantern [Alan Scott] (cf. French Collection #42). Hal Jordan est un intrépide pilote de chasse qui a embrassé la carrière qui fut fatale à son père et ceci au grand désespoir de sa mère. Il est pilote d’essai chez Ferris aeronotics, la société qui employait son père lors de son fatal accident. Mais le vieux Ferris ne dirige plus la compagnie. C’est sa fille Carol qui est maintenant la patronne d’Hal. Le caractère impétueux d’Hal lui vaut d’ailleurs d’avoir des relations tendues avec sa patronne qui n’apprécie pas ses initiatives souvent couteuses pour la compagnie. Mais Hal peut compter sur l’amitié de Thomas Kalmaku, son mécanicien inuit surnommé Pieface.

Un jour alors qu’il travaille sur un simulateur de vol, un mystérieux rayon couleur émeraude soulève le simulateur et l’emporte jusque dans un désert. Hal y découvre un vaisseau spatial écrasé et à l’intérieur un extraterrestre humanoïde mourant à la peau rose. Abin Sur fait partie du Green Lantern Corp, une sorte de police interplanétaire chargée de maintenir la paix dans l’univers. Chacun de ses membres possède un power ring associé à une power battery en forme de lanterne. Toutes les 24 heures, les membres du Green Lantern Corp renouvellent leur serment de combattre le mal et recharge ainsi leur power ring. Ce dernier a la capacité de matérialiser leur pensée sous forme de constructions énergétiques. Le véritable siège du pouvoir des membres du Green Lantern Corp repose non pas dans l’anneau qui n’est qu’un outil mais dans la volonté de chacun des porteurs. L’anneau possède toutefois une faiblesse. Il ne peut agir sur la couleur jaune.

En cas de décès d’un porteur, l’anneau cherche un successeur à proximité. Il doit s’agir d’un homme sans peur et doté d’une forte volonté. C’est pour ces qualités qu’Hal Jordan a été choisi par l’anneau. Abin Sur aura le temps d’expliquer tout cela à Hal avant de s’éteindre. La mythologie ultérieure du Green Lantern Corp ajoutera énormément de chose à ce premier épisode et nous y reviendrons ultérieurement. Pourvu d’un anneau et d’une batterie, Hal Jordan va donc devenir le nouveau Green Lantern du secteur 2814 dont avait la charge Abin Sur.

Ces événements seront relatés dans Showcase #22 (septembre – octobre 1959). Les deux numéros suivants seront également consacrés au croisé d’émeraude qui devant le succès se verra confié son propre titre. Contrairement à Flash [Barry Allen], le titre ne reprendra pas la numérotation de l’ancienne série Green Lantern [1949 series]. Il faudra attendre Green Lantern #6 [1960 series] pour faire connaissance du premier membre du Green Lantern Corp. Auparavant, les aventures de Green Lantern [Hal Jordan] seront assez conventionnelles. La mythologie du Green Lantern Corp se développera de manière très substantielle avec l’introduction du Green Lantern renégat Sinestro puis des Guardians of the Univers et de la planète Oa (dont nous reparlerons pour tous dans de prochains French Collection). A partir de ce moment, les premières aventures de Green Lantern [Hal Jordan] se décomposeront en batailles classiques contre des ennemis récurrents et une veine beaucoup plus « galactique ». Les deux genres pouvant d’ailleurs s’interpénétrer avec notamment le personnage de Star Sapphire. Comme Hal Jordan a été choisi par le power ring, Carol Ferris sera également choisi par le star sapphire des Zamarons pour devenir leur nouvelle reine. Sa première épreuve étant de vaincre Green Lantern [Hal Jordan]. Cela permettra de donner une nouvelle dimension à l’intrigue romantique classique d’Hal Jordan amoureux de Carol Ferris qui ne lui porte aucune attention car elle est secrètement amoureuse de Green Lantern.

L’un des éléments importants de la série réside en effet dans la personnalité d’Hal Jordan et des interactions avec son entourage. En effet, en plus de sa relation avec Carol Ferris la famille d’Hal (ses deux frères, oncle, belle-sœur, etc…) sont très présents (on découvrira plus tard une famille élargie qui comprend d’autres super-héros passés ou futurs). A cela il faut également rajouter le fait que Pieface [Thomas Kalmaku] est devenu le narrateur des aventures de Green Lantern [Hal Jordan] après avoir eu connaissance de son identité secrète..

La série sera également une des premières à ma connaissance à montrer les relations « privés » des personnages d’un même univers. C’est ainsi que Flash [Barry Allen] et sa femme Iris rencontreront très régulièrement Green Lantern [Hal Jordan] et Carol Ferris lors de diner et sortie. Ils seront parfois rejoints par Ralph [Elongated Man] & Sue Dibny.

Il faut dire que les deux amis se retrouvent régulièrement dans le cadre de la Justice League of America dont ils sont membres fondateurs. Car de par son statut de précurseur, Green Lantern [Hal Jordan] est devenu un personnage incontournable de la continuité super-héroïque de DC Comics. Etrangement, le succès commercial ne sera pas au rendez-vous. Son titre sera annulé plusieurs fois et le personnage balloté dans des événements comme le run de Parallax où il prendra le manteau du plus puissant super-vilain de l’univers.

En France, le personnage aura une carrière beaucoup plus linéaire. Il commence discrètement dans Big Boss 1ère série n° 65 sous le nom de Lanterne Verte (remarquez le lettrage entièrement refait du titre) avec l’épisode de Showcase #22 qui raconte ses origines. Mais après cet épisode, il disparaît des publications françaises avant de revenir dans la collection Pop Magazine qui est souvent vu comme une réaction d’Arédit / Artima au succès des Editions Lug.

Le personnage sera ensuite publié de manière régulière dans Aventures Fiction 2ème série mais aussi Etranges Aventures. Il obtiendra finalement son propre titre pendant 35 numéros et sera de nouveau publié dans anthologies avant de disparaitre, comme la quasi-totalité des personnages DC Comics, du paysage de l’édition française des comics pendant près de deux décennies.

[Jean-Michel Ferragatti]