French Collection #222[FRENCH] Cette semaine, après le pourpre nous passons au noir mais toujours dans un monde rouge avec un retour sur les débuts restés longtemps inédits en français d’un personnage que rien ne destinait au succès qu’il connaitra. La première apparition du personnage qui gagnera sa célébrité planétaire au cinéma est extrêmement modeste dans Tales of Suspense (1959 Series) #52. Sans costume et sans superpouvoirs, Natasha Romanoff ne doit son surnom de Black Widow « qu’a » sa chevelure, sa voilette et son sex appeal évident. Ce surnom suppose également un comportement communément admis pour l’araignée dont elle porte le nom : le cannibalisme sexuel.

 French Collection #222Agente soviétique recevant directement ses ordres de Nikita Khrushchev, The Black Widow est clairement introduit comme l’archétype de l’espion femme fatale notamment popularisé par les films de James Bond, dont l’objet est de « dévoré » sa cible. En l’occurrence, la cible de Natasha Romanoff est Anthony Stark. En partenariat avec Boris Turgenev qui deviendra très brièvement la deuxième Crimson Dynamo (cf. French Collection #220) sa mission est de séduire le millionnaire américain pendant que son complice s’occupera d’Anton Vanko et d’Iron Man [Tony Stark].

Son rôle se résume donc à celui d’une vamp et de détourner l’attention d’Iron Man [Tony Stark] afin de provoquer sans succès sa destruction. Néanmoins, le scénariste Stan Lee semble avoir un peu plus d’ambition pour elle puisqu’elle réapparait dès l’épisode suivant avant même que les lecteurs aient pu faire un retour sur sa première apparition. Comme tous les exécuteurs de basse œuvre défaillant du régime communiste, Natasha Romanoff se cache de crainte d’être exécuté à cause de son échec. Néanmoins, quand elle découvre qu’Anthony Stark a créé une nouvelle arme potentiellement destructrice elle décide de la voler pour revenir dans les grâces de ses supérieurs.

Bien qu’ayant découvert sa duplicité, Tony Stark la reçoit quand elle réapparaît en jouant la contrition et est suffisamment stupide pour lui faire une démonstration de sa nouvelle invention qu’elle réussit à lui voler. A ce sujet, il est assez intéressant de voir que Stan Lee donne à son personnage un comportement de playboy qui pourrait potentiellement lui attirer les foudres du comic code. Mais, il assorti immédiatement ce défaut d’une contrainte interdisant toute possibilité de consommer une sexualité suggérée puisque Tony Stark ne peut passer à l’acte du faite de la présence de sa plaque thoracique qu’il ne peut enlever sous peine de mourir et qu’il ne peut non plus montrer à ses conquêtes sous peine de voir son identité secrète révélée.

 French Collection #222Forte de sa prise, Natasha reprend contact avec ses chefs qui voyant une opportunité pour eux lui pardonnent immédiatement son précédent échec et lui demandent de reprendre sa mission. Néanmoins, ils lui adjoignent également plusieurs agents chargés de « l’aider ». Mais ses agents sont, comme souvent dans les médias américains, stupides et causeront la perte de leur mission tandis qu’Iron Man [Tony Stark] détruira le rayon anti-gravité.

 French Collection #222Natasha Romanoff disparait ensuite pendant quelques épisodes avant de resurgir comme guidé par le destin. Elle recueille un personnage qui accédera également à la célébrité grâce au cinéma. Tombé immédiatement sous son charme, Hawkeye [Clint Barton] (sur lequel nous reviendrons dans un prochain French Collection) va faire ses quatre volontés allant même jusqu’à constituer un tandem avec la belle espionne afin d’abattre Iron Man [Tony Stark] alors même que son but premier était de devenir un super-héros.

A eux deux, ils vont presque réussir cet exploit mais Natasha sera blessé dans le dernier affrontement et préférera s’enfuir pour la sauver plutôt que d’achever son adversaire. Ce qui est maintenant clairement devenu un couple reviendra quelques épisodes plus tard pour le match revanche alors que suite à ses problèmes cardiaques Iron Man [Tony Stark] ait abandonné son identité secrète. Une nouvelle fois, Hawkeye [Clint Barton] essayera d’éliminer The Golden Avenger tandis que les espions russes captureront leur « collègue » pour la ramener au pays afin qu’elle se justifie.

Elle ressurgit quelques épisodes après dans la vie de son amant revêtu d’un costume constitué d’un body et de résille justifiant pleinement son surnom de Black Widow. Ce dernier lui permet de marcher sur les murs et les plafonds ainsi que de projeter une « toile » lui permettant de s’élancer entre les buildings comme Spider-Man [Peter Parker]. Il a été inventé par un savant nommé Brushnev sur les ordres de Nikita Khrushchev qui s’est assuré de la loyauté de Natasha en menaçant ses parents (point sur lequel nous allons revenir plus avant).

Encore une fois, Hawkeye [Clint Barton] préférera sauver son grand amour blessé plutôt que d’achever son adversaire. Après cette dernière escarmouche, The Black Widow [Natasha Romanoff] & Hawkeye [Clint Barton] disparaîtront du paysage des adversaires d’Iron Man [Tony Stark]. Leur retour se fera dans Avengers (1963) #16 où Hawkeye [Clint Barton] viendra poser sa candidature afin de se réformer et d’intégrer. Il leur apprendra que The Black Widow [Natasha Romanoff] était dans le même état d’esprit et que ses commanditaires l’ont fait abattre pour éviter sa défection. Il est venu directement après l’avoir mis dans une ambulance pour que les médecins essayent de la sauver.

 French Collection #222Assez étrangement, The Black Widow [Natasha Romanoff] sortira de l’esprit d’Hawkeye [Clint Barton] qui réussit parfaitement sa reconversion en super-héros. Mais elle se réimposera tout de suite lors de son retour dans Avengers (1963) #29. Captain America [Steve Rogers] lui apprend en effet que son grand amour est vivante et en route pour les U.S.A..

Ses anciens commanditaires l’avaient visiblement capturé sur le chemin de l’hôpital et il lui conseille de se méfier car ils lui ont peut-être fait subir lavage de cerveau. Bien qu’il ne prenne pas en compte l’avertissement de Captain America [Steve Rogers], Hawkeye [Clint Barton] va donc devoir affronter sa bien-aimée qui a constitué une équipe pour détruire The Avengers. Malgré sa loyauté vis-à-vis de l’équipe, Hawkeye [Clint Barton] laissera ses sentiments prendre le dessus et permettra à son amante de s’enfuir.

Mais The Black Widow [Natasha Romanoff] reviendra dès l’épisode suivant pour une revanche qui se révélera en réalité une victoire car elle brisera son conditionnement mental pour reconquérir son grand amour. Son matériel s’étant amélioré, elle dispose d’une décharge énergétique équivalente à celle de The Wasp [Janet Van Dyne] appelée The Widow’s Bite (la morsure de l’araignée). A partir de cet épisode, The Black Widow [Natasha Romanoff] sera un membre informel de l’équipe du fait de son association avec le ténébreux archer. Elle lui brisera ensuite le cœur en simulant une rupture afin de pouvoir s’engager dans une mission que lui à confier Nick Fury, le directeur du S.H.I.E.LD.. Sa mission s’étirera pendant plusieurs épisodes et connaîtra son apogée dans Avengers (1963) #43 & 44.

 French Collection #222Les lecteurs, ainsi qu’Hawkeye [Clint Barton] découvriront les véritables origines de l’engagement de Natasha Romanoff dans les services secrets soviétiques. Elle est alors la jeune femme d’Alexi Alanovich Shostakov, le plus grand pilote d’essai de l’U.R.S.S., lorsqu’elle apprend qu’il s’est tué dans un test. Elle entreprend sa carrière d’espionne pour honorer sa mémoire. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que les maîtres du Kremlin lui ont menti. Son mari a en fait été sélectionné pour devenir The Red Guardian, la république des soviétique à Captain America [Steve Rogers]. Lorsque les deux époux se retrouveront, The Red Guardian [Alexi Alanovich Shostakov] préférera se sacrifier plutôt que de voir sa femme abattu. Nous reviendrons ultérieurement sur les suites de la carrière de The Black Widow [Natasha Romanoff], néanmoins il est nécessaire de revenir sur un des passages que nous avons mis en lumière.

Lors de la remise de son costume de Black Widow, il est indiqué dans l’épisode que Nikita Khrushchev menace les parents de Natasha pour s’assurer de sa loyauté. Or, dans Daredevil (1964 Series) #88, Ivan Petrovitch dévoilera qu’il a recueilli Natasha Romanoff des bras de sa mère, qui mourut immédiatement après, et qu’il l’élèvera seul. Qui donc étaient ses « parents » menacés ? Aucune explication rationnelle ne sera jamais vraiment donnée. Peut-être s’agit-il tout simplement de ses beaux-parents qui très souvent en Russie sont considérés comme ses propres parents par les épouses.

 French Collection #222

Mais cet épisode contredit également la vocation de Natasha puisqu’il est indiqué que c’est après avoir commencé sa formation d’espionne qu’elle rencontrera Alexi Alanovich Shostakov et non suite à sa mort. Gerry Conway, scénariste qui est à l’origine de l’introduction de The Black Widow [Natasha Romanoff] dans la série Daredevil (1964 Series), n’avait visiblement pas bien révisé sa continuité. En France, les débuts de The Black Widow [Natasha Romanoff] ne seront publiés que tardivement (dans les numéros 193bis & 196bis de Strange Special Origine) et les lecteurs français découvriront le personnage dans sa période « Avengers » dans les Petits Formats de l’éditeur nordiste Artima – Arédit Vengeur & Submariner.

[Jean-Michel Ferragatti]