French Collection #142

[FRENCH] Dès le premier épisode des T.H.U.N.D.E.R. Agents, l’équipe de Wallace Wood se laissait toute liberté pour créer de nouveaux personnages grâce aux inventions du Professor Jennings dont le fonctionnement était encore à découvrir.

Il faudra attendre T.H.U.N.D.E.R. Agents #4 pour voir un nouvel agent apparaître. Dans cet épisode le quartier général de T.H.U.N.D.E.R. est attaqué par les hommes du Baron Von Kampf au moyen d’une poussière empoisonnée. Le Baron Von Kampf affirme être le légendaire pilote nazi disparu pendant la seconde guerre mondiale, référence sans doute assumée au Baron Rouge.

C’est aussi la première apparition du personnage qui reviendra une autre fois affronter T.H.U.N.D.E.R.. Les neo-nazis du Baron Von Kampf mènent d’autres attaques et volent à chaque fois des documents secrets tandis que les savants de T.H.U.N.D.E.R. essayent de trouver un antidote à sa poussière mortelle.

Le chef de T.H.U.N.D.E.R. convoque alors le T.H.U.N.D.E.R. Squad et leur apprend qu’un antidote a été trouvé. Il s’agit en fait d’un rayon stimulant qui est capable d’augmenter la vitesse de réaction du sujet. Mais le processus est dangereux et c’est pourquoi il demande des volontaires. Tous les membres du T.H.U.N.D.E.R. Squad se dévouent et les voilà rapidement dotés d’une vitesse dix fois supérieure à un homme normal.

Le T.H.U.N.D.E.R. Squad tente de stopper les hommes du Baron Von Kampf lors de l’attaque suivante mais Guy est abattu et les autres (Kitten, Dynamite & Weed) sont capturés. Heureusement Guy n’est pas mort et le chef de T.H.U.N.D.E.R. lui confie leur dernière chance de sauver ses camarades. Il s’agit d’une combinaison composée de la même énergie que le rayon sous forme solide. Elle lui permet d’aller à des vitesses cent fois supérieures à celle d’un être humain normal. Elle est complétée d’un masque protecteur pour ses yeux.

Le rayon stimulant était déjà dangereux pour la santé de ses bénéficiaires. La combinaison est encore plus dangereuse puisque chaque utilisation raccourcie la vie de son porteur. Guy n’hésite cependant pas une minute et c’est sous l’identité de Lightning qu’il court délivrer ses malheureux compagnons devenant ainsi l’équivalent de Flash [Barry Allen] (qui était à l’époque un personnage extrêmement populaire parmi les lecteurs) dans la continuité Tower.

Le danger que représente l’utilisation de la combinaison est typique de l’ambiance des Tower Comics où la vie des personnages est assez secondaire aux objectifs de l’organisation T.H.U.N.D.E.R. et où chaque objets confère des pouvoirs mais aussi des faiblesses fortes. Le personnage ne connaîtra pas d’évolutions majeures si ce n’est que son symbole de poitrine, uniquement à vocation décorative, deviendra un dispositif qui lui permettant de régler sa vitesse.

Contrairement à Menthor [John Janus], Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] est bien mieux utilisé et connaîtra une plus grande popularité même si sa carrière s’arrêtera rapidement avec la fin de l’aventure de Tower Comics. Il apparaîtra très régulièrement comme personnage secondaire des aventures communes des T.H.U.N.D.E.R. Agents. (y compris dans la lutte contre Warlord et les Subterraneans) mais aussi dans ses aventures propres.

On le verra affronter un prétendu extraterrestre qui se révèlera être un Subterranean déguisé qui était équipé de gadgets et Andor le superhomme du Warlord dont nous reparlerons dans un prochain French Collection. Mais Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] aura également des ennemis extrêmement charismatiques, contrairement à Menthor [John Janus] & NoMan [Anthony Dunn].

Sa Némésis est le chercheur Richard Wizard (ce qui signifie sorcier en anglais). Ce savant a réussi à mettre au point un système de téléportation Sous le nom de The Warp Wizard, il commettra de nombreux vols, car il n’est attiré que par l’argent, grâce à son invention et affrontera Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] deux fois.

Comme pour le nom de Dynamo [Len Brown] (cf. French Collection #136) les pouvoirs originaux de Lightning était en fait ceux de The Warp Wizard. Sa super vitesse devait se matérialiser par des sauts dimensionnels. Technique qui sera reprise par son adversaire. Lors de la première apparition du Warp Wizard, les supérieurs de Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] le soupçonneront d’ailleurs des vols du fait de la similitude des modes opératoires comme cela était déjà arrivé auparavant à Dynamo [Len Brown].

Sur le plan sentimental, le parallèle avec la vie amoureuse de Dynamo [Len Brown] est assez flagrant et démontre une nouvelle fois un manque de profondeur dans les intrigues secondaires (voir même dans les intrigues principales) des scénaristes de Tower Comic. Comme Len Brown est discrètement amoureux d’Alice (la secrétaire du chef de T.H.U.N.D.E.R.), Guy est l’amoureux transis de sa coéquipière Kathryn « Kitten » Kane. Les maigres intrigues amoureuses resteront au niveau de l’incompréhension des deux membres du T.H.U.N.D.E.R. Squad vis-à-vis des sentiments de l’autre.

Au niveau de ses adversaires, Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] affrontera également d’autres savants fous comme Tarlac qui a inventé un rayon laser de la mort ou bien Forkliff baptisé The Vortex car il a inventé une machine capable de créer des tornades. Lui et The Warp Wizard ne seront par contre pas son seul adversaire dont les pouvoirs sont également basés sur le déplacement et même la super vitesse. C’est en affrontant l’organisation Spider (à venir dans un prochain French Collection) qu’il affrontera The Speed Demon.

De la même manière que quasiment tous ces compagnons, Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] voudra jeter l’éponge et rendre son costume mais le reprendra quasi immédiatement malgré les risques encourus. Au niveau des superpouvoirs, Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] ne s’éloigne absolument pas de ceux de son modèle Flash [Barry Allen]. Ils sont mêmes identiques y compris au niveau des techniques (super-tourbillon pour chasser la poussière mortelle, avalanche de coup de poings rapides, etc.).

En France, Lightning [Virgil « Guy » Gilbert] apparaît initialement dans Le Fantôme Aventures Américaines (dont il aura même l’honneur d’une couverture) sous le nom de « L’éclair ». Puis, comme tous les personnages de Tower, il migrera dans le magazine Tonnerre où il apparaîtra de nombreuses fois ainsi que ses principaux ennemis.

[Jean-Michel Ferragatti]

FB Comments

FB comments

Comments: 0

Laisser un commentaire