French Collection #14[FRENCH] Blue Beetle n’a pas été le seul personnage du Fox Features Syndicate à avoir connu le succès. Les deux autres valeurs sures de l’éditeur furent Samson et The Flame. Retour sur ce dernier personnage qui eut également les honneurs d’une publication en France.

l'Audacieux 5 de 1941The Flame est un des premiers personnages créé pour le Fox Feature Syndicate. Il apparaît pour la première fois dans Wonderworld Comics #3 en juillet 1939. Il s’agit encore une fois d’une création du studio de Will Eisner qui est le créateur du personnage avec Lou Fine. Le titre est la continuation de Wonder Comics, comic dans lequel le premier plagiat de Superman avait été publié. Mais cette fois-ci il ne pourra pas avoir été reproché à Victor Fox d’avoir plagié le super-héros « enflammé » le plus connu du Golden Age. Human Torch de Timely Comics n’apparaîtra qu’en novembre de la même année. D’ailleurs, initialement The Flame ne possède pas du tout les mêmes pouvoirs que son prestigieux successeurs et son origine est très différente. The Flame restera la vedette du titre et aura quasiment toujours les honneurs de la couverture. Elles sont le plus souvent réalisées par Lou Fine et cet état de fait n’est sans doute pas étranger au succès du titre. The Flame apparaîtra également dans d’autres magazines du Fox Feature Syndicate, comme à chaque fois que l’éditeur tenait un personnage a succès. Il aura un comic éponyme et apparaîtra également dans Big 3, où il partage la vedette avec Blue Beetle et Samson.

Le père de The Flame est un missionnaire, établi en Chine alors qu’il n’est que bébé. Alors qu’il est pris au milieu d’une terrible inondation, son père le place dans un panier afin de le sauver. Porté par les flots, il échoue au Tibet près d’une lamaserie. Recueillit par les moines, ils l’entraînent afin qu’il atteigne la perfection physique et intellectuelle. De plus, les lamas lui transmettent leur plus grand secret, le contrôle des flammes. Il est ainsi capable d’augmenter ou de diminuer les flammes qui se trouvent à sa portée. Mais aussi d’augmenter sa température corporelle afin que par exemple les balles fondent à son contact. Mais son pouvoir le plus extraordinaire est celui qui lui permet de se servir d’une flamme pour se matérialiser au travers d’elle. Il possède de plus des équipements ultramodernes comme un bateau ou un avion ainsi qu’un pistolet qui projette des flammes. Il semble également à l’abri du besoin et opère dans sa première aventure avec une sorte de majordome.

The Flame, rebaptisé le FantômeCette origine est un mélange de l’histoire de Moïse et d’Amazing Man (French Collection #8). Il faut dire qu’une grande partie des super-héros du Golden Age viennent du Tibet. Par la suite, le personnage lorgnera de plus en plus vers son illustre cadet et gagnera le pouvoir de s’enflammer. Il gagnera également tardivement un acolyte en la personne de Flame Girl. Nous apprendrons à cette occasion que le secret des lamas est une formule chimique secrète.

Le personnage disparaît du paysage au moment de la faillite du Fox Feature Syndicate. Mais une partie des actifs de la société est reprise par Robert Farrell, l’éditeur de la société Ajax Comics. C’est néanmoins un personnage totalement nouveau qui apparaît dans les pages de The Flame pendant les trois numéros que durera la série (qui commence au numéro 5 afin de bénéficier de tarifs postaux favorables).

Le personnage n’intéresse ensuite que les passionnés du Golden Age. Il est d’ailleurs l’un des personnages vedette de la série Project Super Powers d’Alex Ross publié chez Dynamite Comics.

En France, The Flame apparaît le 13 février 1941, dans le numéro 7 de L’Aventureux après sa reparution en zone occupée, sous le nom de « L’éclair ». Il s’agit de la traduction de l’épisode Captain Flagg’s River Pirates paru dans Wonderworld Comics #3. Il s’agit donc de la première apparition de The Flame, aussi bien aux Etats Unis qu’en France.

L'Audacieux n°19 de 1941

L’épisode débutera également le 23 mars 1941 dans L’Audacieux, la publication sœur de L’Aventureux mais publiée en zone libre, dans le numéro double 5 – 6. Les deux versions se suivront parallèlement en gardant ce décalage temporel. The Dreaded Doxol, tiré de Wonderworld Comics #3 sera le deuxième épisode publié. Mais il a été massivement retouché par rapport au comic originel. L’Aventureux n° 14 de 1941 et L’Audacieux n° 13 de 1941 comportent notamment un énorme manque de plus d’une page du comic originel. De plus, la fin originelle à été supprimée, même si le montage « français » est parfaitement lisible et compréhensible en soi. Un troisième épisode tiré de Wonderworld Comics #8, The Atomic Generator, est publié à la suite.

L’Aventureux n° 18 de 1941 et L’Audacieux n° 17 de 1941 voient débuter un nouvel épisode sans titre. Il s’achève dans L’Aventureux n° 22 de 1941 et L’Audacieux n° 21 de 1941 par une case indiquant :

« Comme toujours l’Eclair a raison de cette situation critique. Il sauve Stimson en anéantissant les louches projets du Docteur Klabus et de ses tristes acolytes ».

l'Audacieux n°9 de 1941

The FlameUn examen attentif du dessin et de la construction de l’intrigue permettent quasiment avec certitude de dire qu’il ne s’agit pas d’une traduction d’un épisode originel de The Flame mais d’une création originale française. Le personnage y fait notamment la démonstration de pouvoirs qu’on ne lui connaît pas et à l’inverse n’utilise pas ses pouvoirs les plus connus. La période qui correspond au début de l’interdiction des bandes américaines étaye un peu plus cette hypothèse qui reste néanmoins à valider.

Le personnage disparaît alors également en France. Il ne réapparaitra que sur la couverture d’un fascicule de la Collection Fantôme 1ère série (non numéroté) des Editions Mondiales qui réutilise partiellement la couverture de Wonderworld Comics #3. Mais l’intérieur du fascicule est consacré à Fantom of the Fair.

[Jean-Michel Ferragatti]