[FRENCH] Suite de notre série de chroniques consacrée au T.H.U.N.D.E.R. Agents de l’éditeur Tower Comics avec cette semaine un focus sur le T.H.U.N.D.E.R. Squad et ses membres. Comme nous l’avons vu dans French Collection #128 & 130, Le Fantôme Aventures Américaines n° 112 à 115 publiera les épisodes de T.H.U.N.D.E.R. Agents #1 mettant en scène de Dynamo [Len Brown] (12 pages) & NoMan [Anthony Dunn]. Restait à faire découvrir aux lecteurs français qui étaient Menthor [John Janus] et le T.H.U.N.D.E.R. Squad fugitivement aperçu.

Le Fantôme Aventures Américaines n° 118 (les numéros 116 & 117 ne comportent pas d’épisodes de l’éditeur Tower Comics) présente donc le T.H.U.N.D.E.R. Squad, Menthor [John Janus] étant gardé pour plus tard (et en ce qui nous concerne une prochaine chronique).

Nous avions déjà vu que T.H.U.N.D.E.R. disposait d’une force commando dès le premier épisode. Nous voyons dans celui-ci qu’il dispose d’une force armée conventionnelle même si elle dispose de moyen d’anticipation pour l’époque (un canon laser). Nous sommes loin des casques bleus ! Mais en plus de ces deux corps d’armée, T.H.U.N.D.E.R. possède également un escadron d’exception composé de quelques agents d’exception.
Les membres du T.H.U.N.D.E.R. Squad sont au nombre de cinq :

– Guy, le team leader dont nous reparlerons plus en détails dans une autre chronique ;
– Dan « Dynamite » Atkins qui est l’artilleur du groupe ;
– Kitten qui est leur experte en technologie ;
– William « Weed » Wylie, ancien truand et spécialiste de l’infiltration ;
– Egghead, le stratège militaire du groupe.

Les lecteurs ne pourront s’habituer à ce dernier car il se sacrifie dès sa deuxième apparition (Le Fantôme Aventures Américaines n° 121) pour sauver ses partenaires. Les Editors lui reprochaient un manque de charisme certain. Il empiétait également sur les prérogatives de Guy, même s’il possédait un coté beaucoup plus intellectuel. On le verra ainsi essayer de résister au contrôle mental du Warlord avec un coté assez proche du Professor X. Il faut dire que lorsque l’on s’appelle « Tête d’œuf », la caricature n’est jamais loin. Au demeurant, le sacrifice de leur camarade n’émouvra pas plus que nécessaire l’équipe.

Si dans l’édition française, Egghead conserve son nom originel, ce qui a peut-être atténué son ironie, ce n’est pas le cas de Kitten qui est traduit par Minet ! (chaton aurait sans doute été plus adapté). Néanmoins, le personnage sera beaucoup plus pérenne et possède des fondamentaux biens plus intéressants.

Kitten est une experte dans le domaine technologique et est visiblement indispensable à ses coéquipiers. De plus, c’est une experte en combat aussi bien rapproché qu’avec des armes à feu. Nous la verrons même dans certaines circonstances accompagner des agents de premier plan comme NoMan [Anthony Dunn].
Possédant une plastique avantageuse, elle permet également aux scénaristes d’introduire une certaine tension relationnelle avec les agents masculins de T.H.U.N.D.E.R.. On l’a verra donc jouer les trouble-fête dans la relation entre Dynamo [Len Brown] et Alice.
Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que dans les publications de Tower Comics, les personnages féminins ne sont pas traités comme des potiches mais bien comme des personnages à part entière.

Même la division « humour » de l’éditeur mets en avant Tippy, une jeune fille et non le sempiternel clone d’Archie (qu’elle est tout de même un peu il faut le reconnaitre).

Dynamite est à l’inverse assez caricaturale. Véritable force de la nature, ce colosse est la force de frappe de l’équipe. Par contre, son approche manque singulièrement de subtilité. Cet aspect du personnage donnera d’ailleurs lieu à l’épisode humoristique « Understudy For Dynamo » lorsque les responsables de T.H.U.N.D.E.R. lui confieront la Thunderbelt de Dynamo. Leur idée est d’avoir un agent de « rechange » en cas d’indisponibilité du premier titulaire. Nous voyons encore une fois le côté bureaucratique et déshumanisé de l’organisation où la vie des agents est moins importante que la continuité du service.

Mais en pratique, Dynamite gèrera assez mal l’utilisation de la Thunderbelt, ce qui lui vaudra certes d’être la deuxième personne à porter la Thunderbelt (avec un costume extrêmement seyant) mais également le commentaire suivant de ses chefs : vous êtes plus efficace sans la ceinture. Cet épisode sera traduit en français dans Tonnerre n° 9 & Eclipso n° 13.

Une aventure similaire arrivera également à Weed. Premièrement il se verra confier un nouvel équipement de vol à tester. Sans doute parce que son ancienne activité de monte en l’air le prédisposait aux acrobaties. Mais surtout, victime d’un hypnotiseur il assumera l’identité de Wonder Weed avec un costume assez proche de celui de Dynamo [Dynamite]. Persuadé d’être doté de superpouvoir, il ne devra d’avoir la vie sauve qu’aux T.H.U.N.D.E.R. Agents qui veilleront sur lui. Mais dans un twist, ils devront également leur salut à Wonder Weed que nous reverrons une deuxième fois. L’épisode « Weed – Wonder Weed, Super Hero » sera traduit en français dans Eclipso n° 9 sous le titre « Weed le magnifique ».

Comme nous pouvons le voir, le T.H.U.N.D.E.R. Squad sera peu à peu vidé de sa substance. Premièrement suite à la disparition d’Egghead et au départ de Guy, puis au changement de ton des aventures du reste de l’équipe. En effet, dans un premier temps T.H.U.N.D.E.R. Squad a pour mission d’appuyer les T.H.U.N.D.E.R. Agents et ses aventures ressortent de la catégorie action. Nous les voyons les armes à la main intervenant aux commandes de leur Heli-jet.

Dans un deuxième temps, le T.H.U.N.D.E.R. Squad sera en pratique démembré et nous ne verrons plus ses membres que comme des supporting casts des héros principaux. Les Editors ne poursuivront pas dans la voie d’une sorte de Howling Commandos interne au T.H.U.N.D.E.R. mais préféra comme nous le verrons ultérieurement privilégié de nouveaux personnages dotés de superpouvoirs plutôt qu’un simple groupe militaire.

[Jean-Michel Ferragatti]