[FRENCH] Le renouveau des super-héros allait également s’accompagner du renouveau des super-vilains. DC Comics bénéficiait de nombreux super-vilains emblématiques qui datait du golden age, contrairement par exemple à Timely, mais le silver age va s’accompagner d’une véritable explosion des adversaires des nouveaux super-héros. Et bien sur, à tout précurseur tout honneur ce renouveau va commencer avec Flash [Barry Allen].

L’un des premiers adversaires récurrents de Flash [Barry Allen] trouve son inspiration dans une politique éditoriale originale de DC Comics. Les ventes de Strange Adventures #8 se révélèrent excellentes et Irwin Donenfeld (directeur de DC Comics) pensa que c’était grâce à la couverture de Win Mortimer qui représentait un gorille avec le comportement d’un humain. Il demanda donc que des couvertures similaires soient publiées, avec le plus souvent les mêmes effets sur les ventes. Mais les différentes Editors en abusèrent et il fallut établir une nouvelle règle éditoriale : pas plus d’une couverture représentant un gorille par mois.

Il était donc logique que tôt où tard, un personnage récurrent prennent la forme d’un gorille. C’est donc dans Flash vol. 1 #106 qu’apparaît Gorilla Grodd. Mais Gorilla Grodd n’est pas unique mais le membre d’une race africaine de gorille intelligent. Dans un premier temps, l’origine de cette race a été simplement expliqué par une évolution naturelle de quelques individus. La tribu va construire une cité futuriste nommée Gorilla City qu’ils vont dissimuler aux hommes au moyen d’une sorte de champ de force. En effet, les habitants de Gorilla City ont évolués vers une société pacifique restant à l’écart du monde extérieur.

Dans le processus d’évolution, quelques spécimens ont également développés des capacités psychiques hors normes. Les deux gorilles les plus évolués de la tribu sont Solovar & Gorilla Grodd. Autant le premier est bienveillant et sage autant le deuxième est agressif et représente un élément déviant de la tribu dans ce qui ressemble à une « régression ». Puis deux récits ont apportés une explication romancée à cette origine. Dans la première, les habitants de Gorilla City vivent sur une planète extra-terrestre nommée Calor. Les habitants de Gorilla City utiliseront leur pouvoirs psychiques pour utiliser l’énergie d’un anneau de Green Lantern [Hal Jordan] pour téléporter leur cité sur la Terre.

La deuxième origine fait remonter l’évolution de la tribu à l’atterrissage d’un vaisseau extraterrestre. Son occupant va faire évoluer la tribu de gorille qui se trouve à proximité jusqu’à atteindre un niveau intellectuel et technologique supérieure à l’humanité. Dans cette version, Gorilla Grodd va profiter d’une rencontre avec un explorateur pour tenter de prendre le pouvoir sur Gorilla City. Utilisant ses talents télépathiques, il va prendre le contrôle de l’explorateur et le forcer à tuer l’extraterrestre responsable de leur évolution. Solovar qui possède également des pouvoirs télépathiques va alors prendre contact avec Flash [Barry Allen] afin de stopper le plan de Gorilla Grodd. Ce dernier sera emprisonné alors que Solovar deviendra le dirigeant de Gorilla City.

Finalement, l’origine la plus récente de Gorilla City revient sur ces deux versions et explique l’évolution divergente de la tribu originelle de singe africain par le crash d’une météorite radioactive aux alentours de leur habitat naturel. Quelque soit son origine, Gorilla Grodd réussira régulièrement à s’évader et à essayer de prendre sa revanche sur Flash [Barry Allen] et ceci dès les deux numéros suivant de Flash vol. 1. Il sera même à l’origine de la création des « lascars » dans Flash vol. 1 #155 en réunissant six des adversaires les plus acharnés de Flash [Barry Allen].

Les techniques d’emprisonnement de Solovar devenant de plus en plus sophistiquées, Gorilla Grodd n’aura d’autre solution que de se suicider afin de projeter son esprit dans le corps d’un homme, William Dawson. L’esprit de ce dernier n’aura d’autre choix que d’errer dans l’espace et de posséder lui même le corps afin de vaincre Gorilla Grodd. Ce dernier reviendra bien entendu sous une forme où une autre. Il intégrera la Secret Society of Super Villains et luttera avec ses partenaires contre des super-héros mais également contre Darkseid dans sa quête pour obtenir l’équation anti-vie.

Il essayera également périodiquement de prendre le contrôle de Gorilla City. Lors d’une de ses tentatives, il détournera l’énergie servant à générer le champ de force. L’existence de la ville sera donc révéler au monde. Solovar interviendra même à la tribune des Nations Unies afin d’obtenir un statut officiel. Mais le contact avec le monde extérieur commença à modifier le comportement des citoyens de Gorilla City. Solovar réagira donc en installant un dispositif spécial au pôle nord magnétique. Cette installation diffusera un rayonnement qui aura pour effet de faire oublier l’existence de Gorilla City des esprits des humains.

Au départ, Gorilla Grodd s’appuyait majoritairement sur ses pouvoirs mentaux. Grodd est un des télépathes les plus puissants du monde. Il a quelques fois jouer le rôle de lien entre ses partenaires (mais toujours avec réticence) de la même manière que Martian Manhunter le fait pour la Justice League of America. Il a au cours de sa « carrière » voler à Solovar le secret du contrôle des esprits. Il est également capable de contrôler et transformer la matière, de déplacer des objets y compris de grande taille et de projeter des rayons de force mentale.

Enfin, Gorilla Grodd possède un contrôle important de son corps. Il peut ainsi prendre une forme humaine (même s’il déteste cela) ou projeter son esprit dans le corps de quelqu’un d’autres. Gorilla Grodd a également accès à la technologie extrêmement avancée de la civilisation de Gorilla City, en sachant qu’il est lui-même un des meilleurs savants de sa civilisation et qu’il est donc capable de développer ses propres armes. Au fur et à mesure des épisodes, la personnalité de Gorilla Grodd évoluera vers une plus grande animalité qui confinera quelque fois à la sauvagerie et le conduira même à dévorer ses adversaires. Il est aussi extrêmement imbue de sa supériorité et considère les humains comme une race inférieure. Ceci l’a plusieurs fois amené à rentrer en conflit avec ses partenaires super-vilains. Il utilisera donc de plus en plus sa force colossale qui vient de son caractère « déviant », les autres habitants de Gorilla City ne montrant pas un tel niveau de puissance physique. En France, Gorilla Grodd apparaîtra tout d’abord dans les publications consacrées à Flash. Il est donc possible de le voir dans Flash 1ère série puis 2ème série. La période Secret Society of Super Villains sera également publié notamment dans le petit format Démon 1ère série.

[Jean-Michel Ferragatti]