Comic Box Virgin #48 – Sam'S Strip[FRENCH] La quintessence de ces strips est bien résumée par le sous-titre de l’édition américaine (chez Fantagraphics) : « The comic about comics ». Sam, le protagoniste bedonnant sans cou ni menton, de cette intégrale qui regroupe les parutions de 1961 à 1963, est un personnage auto-référentiel, s’adressant directement au lecteur pour parler de lui-même et analysant les rouages du médium BD (parfois littéralement représentés par… des rouages !). Ainsi, Sam se creuse les méninges pour obtenir une audience plus importante, il répond au courrier des lecteurs, vole le crayon à son dessinateur pour apporter des corrections, utilise physiquement les onomatopées contre son assistant…

Sam'S StripCe procédé métanarratif est renforcé par de nombreux clins d’œil et « inside jokes »: Sam héberge dans ses cases des personnages connus (ou parfois ringards) en provenance d’autres séries, tels que Popeye, Yellow Kid, Krazy Kat. Comme on l’apprend dans la préface, aucun détenteur des droits d’auteurs ne s’est jamais plaint d’avoir vu sa création utilisée par Walker et Dumas, sûrement grâce à l’intelligence et au (méta)humour de ces détournements.

Même si certaines références (notamment à l’histoire contemporaine) nécessitent le recours à l’appareil critique final, et même si certains personnages sont trop obscurs pour les reconnaître au premier coup (mais Sam s’arrange pour les nommer), on (re)découvre avec plaisir ces strips brillants. Des chutes savoureuses, souvent sophistiquées, en 3 ou 4 cases. Un bel ouvrage qui redore le blason patrimonial d’une créature de Walker moins connue que le célèbre Beetle Bailey (une des BD les plus diffusées au monde). À collectionner.

[Camilla Patruno]