Comic Box Virgin #29 - CoqMan & Poussin[FRENCH] C’est bientôt Pâques… Et pour la cloche que je suis c’est l’occasion rêvée pour faire une orgie chocolatée de petits oeufs cachés dans le panier du chat (on a le jardin qu’on mérite). Et c’est en pensant au Caliméro au chocolat blanc que j’allais bâffrer que je suis tombée sur Coqman et Poussin. Des super héros comme on les aime. Un vrai cocorico pour Cyrille Munaro qui a su rendre sexy un poussin qui ne finira pas en coq au vin dominical. Pas de pia pia pia inutile le poussin. Il a bouffé des graines survitaminées. Quant à coqman, enfin l’homme laisse parler sa nature profonde de coq de basse-cour…

CoqMan & PoussinBranle-bas de combat chez les Lecoque… La chocolaterie « Le Poulailler » vient d’être pillée. Et là, c’est le drame ! Adieu oeufs en chocolat, gourmandise pralinée prévue pour le jour de Pâques. C’est pitoyable, minable, inacceptable. Et c’est une mission pour CoqMan et Poussin. Deux justiciers qui n’hésitent pas à voler dans les plumes de leurs adversaires et de monter sur leurs ergots. …

Un coq as !

oui, c’est capillotracté mais la BD de Cyrille Munaro en est truffé de ces jeux de mots potaches qui dérident les zygomatiques. Ses héros ne sont pas des poules mouillées et vont mener l’enquête pour trouver le coupable du cambriolage chocolaté. Pas question de digérer le vol de chocolat. Nos héros ont le bras long (et heureusement parce que pas de bras, pas de chocolat). Coqman et son fidèle poussin affrontent la police avant de trouver les cerveaux qui ont dévalisé « Le Poulailler ». Bien sûr, il faudra se battre pour le chocolat (Pâques ne se fête pas sans casser des oeufs). Ce n’est pas difficile de se laisser entraîner dans les aventures de ces deux justiciers, même si parfois les traits de ces dessins en noir et blanc font du méli-mélo côté visuel. L’univers est déjanté et les dialogues sont à la hauteur du scénario. L’histoire est dynamique sans laisser de moments de répit aux lecteurs. Une parodie amusante de super héros. Pas question de se prendre au sérieux. La BD va jusqu’au bout de sa fantaisie. Plus jamais je ne mangerais un poulet comme avant. Merci Coqman !

[Ange Lise]

CoqMan & Poussin
Scénario et dessins: Cyrille Munaro
Editions Makma, 9.90 €