Après une présentation de la nouvelle équipe de Teen Ttians le mois dernier, les choses s’accélèrent. Un ancien vilain iconique des Jeunes Titans leur en fait voir de toutes les couleurs. Cette équipe, formée par Robin, fera-t-elle le poids ? En reviendront-ils tous vivants ?

Teen Titans #21 [DC Comics]
Scénario de Adam Glass
Dessins de Bernard Chang
Parution aux USA le mercredi 22 août 2018

Damian Wayne, alias Robin, a constitué une nouvelle équipe de Teen Titans. De l’ancienne incarnation, seul Kid Flash (Wally West du New 52) a répondu à l’appel de son ami. Les autres membres sont tous « nouveaux ». Après, un numéro de rodage, les Titans sont encore une équipe en devenir. Le scénariste a choisi de regrouper plusieurs personnages proches en duo. Par exemple, Kid Flash et Roundhouse sont les ados connectés. Roundhouse a d’ailleurs été repéré par KF et Robin via « viewtube ». Héros proche d’un Goldball (dans Ultimate Spider-Man) ou encore Boucing Boy de la Légion des Super-Héros, il peut se transformer en « boule » et se projeter comme Rocket des X-Men. Tout un programme ! À l’opposé, Crush (la fille de Lobo) et Djinn sont des personnages très « entiers ». La première est prête à faire la tête au carré à son père et résout les problèmes à coup de poings. Djinn, au contraire, est un être doux et aimant. Elle a réussi à se libérer et contrôle des pouvoirs inimaginables. Enfin, Robin et Red Arrow (alias Emiko Queen, la demi-soeur de Green Arrow) ont tous deux été élevé pour être des guerriers sanguinaires. Ils ont été « recentré » par leurs modèles respectifs mais continuent d’employer des méthodes… radicales. Tout ce petit groupe continue de se rôder face à Gizmo, ennemi légendaire des Titans. Robin continue d’imposer son rôle de leader, même si Emiko fait valoir également son expérience. Il sera intéressant de voir qui prendra l’ascendant sur le groupe dans les mois suivants. Mais ce n’est pas l’affrontement physique pour les jeunes acolytes mais bien le dilemme moral que leur soumet cet ennemi. Le scénariste aborde ainsi les différentes facettes de l’équipe. Seul bémol pour les habitués des comics : la narration de Roudhouse, dans laquelle il décrit en voix-off sa rencontre avec ses camarades, laisse entrevoir les événements des dernières pages… 

« Both of you shut up and hit somehing! »

Le style de Bernard Chang (connu pour son arc de Wonder Woman avec Brian Azzarello) fonctionne très bien avec Teen Titans. Kid Flash, Robin, Crush et Red Arrow ont des traits « sévères » (ou sérieux, si vous préférez) qui contraste très bien avec les traits plus rondouillards de Roundhouse et Djinn. Les codes couleurs de leurs uniformes permet de rapidement distinguer chaque personnage, même dans de gros scènes de groupe. Le découpage de l’artiste est très lisible, notamment dans scènes complexes comme celle du labyrinthe ou du compte-à-rebours. 

Si Teen Titans a été un comic book de qualité très diverses depuis le New 52, cette mouture semble pleine de promesse. Il faudra attendre quelques numéros pour voir si l’équipe évolue encore… car la dernière incarnation, qui comptait des pointures Raven, Starfire et Beast Boy dans ses rangs, n’a duré que 18 mois avant d’être remaniée…

[Pierre Bisson]