Avant-Première VO: Review Marvel Two-In-One #6

Marvel Two-In-One #6

Ben Grimm et Johnny Storm se sont lancés à travers les réalités alternatives en espérant retrouver le reste des Fantastic Four (tout au moins c’est ce que croit Johnny). Flanqués d’un Doctor Doom bien décidé à être un héros, ils sont maintenant dans un monde où la situation est inversée. Reed et Sue doivent apprendre à vivre sans les Fantastic Four tandis que le Doom local a réussi à devenir une menace d’importance cosmique. Les uns et les autres peuvent-ils espérer se compléter ?

Marvel Two-In-One #6Marvel Two-In-One #6 [Marvel Comics]
Scénario Chip Zdarsky
Dessins de Jim Cheung
Parution aux USA le mercredi 30 mai 2018

Quand Marvel Two-In-One est dessiné par Jim Cheung, la série trouve un autre niveau graphique. Non pas qu’en dehors de Cheung il n’existe point de salut mais son sens du détail et des expressions faciales débouche sur une toute autre ambiance. Pour preuve le Reed Richards de cet autre monde qui, dans les numéros précédents, avait l’air simplement hirsute et auquel le dessinateur confère une toute autre personnalité, plus posée et plus subtile. Côté scénario, la série telle qu’écrite par Zdarsky continue d’être officieusement une sorte de Marvel Three-in-One. C’est à dire qu’il ne s’agit pas simplement de La Chose et la Torche mais aussi de Doom (et dans une moindre mesure de Rachna) qui doivent sauver un monde qui n’est pas le leur.

« Back from the dead? One last hurrah? »

Avec une situation assez particulière pour Victor Von Doom puisque s’il commence par se féliciter (c’est l’occasion pour lui de réussir là où un Reed Richards a échoué avant lui) avant de réaliser que s’il le fait il devient par conséquent l’architecte de la défaite d’un autre Doom. En gros Doom se retrouve dans une situation où il se condamne lui-même à l’échec. Zdarsky fait ainsi un portrait psychologique de Doom assez saisissant et on se demande ce que cela donnerait (sans doute du bon) si on lui laissait les commandes d’un titre solo du Docteur ou, à défaut, un Infamous Iron Man (de ce fait, le Marvel Two-In-One Annual à venir devrait nous en donner plus. La seule question que cela pose c’est que la chronologie de Marvel-Two-In-One est très éloignée de celle du Iron Man de Bendis et que par conséquent cela fait étrange de voir Doom dans une situation alors que l’on sait qu’ailleurs elle a déjà beaucoup évolué. Ce qui coule moins de source, ce sont certains éléments secondaires comme la personne qui est en couple avec Norrin, tant leurs profils sont éloignés. Mais cela ressemble finalement assez à Dzarsky de pouvoir/vouloir surprendre avec des éléments injectés de façon oblique. Ici, l’idée est de faire appel aussi à une figure de l’univers Marvel que l’on n’associe pas avec les Quatre Fantastiques. M2I1 reste une lecture très sympathique avec peut-être ce défaut que l’on sait qu’assez vite la quête de Ben et Johnny sera réglée.

[Xavier Fournier]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!