Avant-Première VO: Review Cosmic Ghost Rider #1

Un nouveau Ghost Rider parcourt les routes… de l’espace ! Le Cosmic Ghost Rider, apparu précédemment dans la série mensuelle Thanos, a le droit à sa propre série. Loufoque, démentiel et particulièrement intéressant, ce comic book révolutionne l’univers du Motard Fantôme. On en redemande !

Cosmic Ghost Rider #1 [Marvel Comics]
Scénario de Donny Cates
Dessins de Dylan Burnett
Parution aux USA le mercredi 4 juillet 2018A

Qui est le Cosmic Ghost Rider ? Son identité est restée un mystère pendant quelques numéro du comic Thanos. Il s’agit de [ATTENTION : SPOILERS] Frank Castle, plus connu sous le nom de Punisher. L’anti-héros de Marvel a fait un pacte avec Méphisto pour sauver la Terre de Thanos. Mais voilà, comme d’habitude avec Méphisto, il y a des conditions : Castle revient sous les traits du Ghost Rider mais des siècles après les ravages causés par Thanos. Juste à temps pour rencontrer… Galactus ! Le Dévoreur des Mondes est fuite. Il craint Thanos. Ghost Rider décide de l’aider à vaincre le Titan. Doté à présent du Pouvoir Cosmique, Castle devient le héraut de Galactus… qui ne résiste pas à la puissance d’un Thanos âgé et expérimenté. Du coup, le « héros » change encore de camps et devient le bras droit de Thanos. Malheureusement, le Surfeur d’Argent débarque et envoie le Rider au Valhalla. C’est ainsi que commence ce nouveau mensuel. Castle est libéré. Odin lui a accordé le droit de vivre au Valhalla. Mais ce paradis n’est pas un endroit fait pour un homme brutal et agressif comme Frank. Il décide de renoncer à cette quiétude et enfourche son destrier cosmique pour se venger de Thanos et empêcher la Terre de sombrer dans le chaos. Son idée n’est pas idiote et on sent que les choses vont vite déraper. Donny Cates prolonge l’idée qu’il avait lancée dans la série Thanos. Cette série était plutôt grave et sérieuse. Ici, on retrouve plus l’atmosphère d’un Deadpool. Le pouvoir du (Cosmic) Ghost Rider est trop dur à maîtriser et perturbe l’esprit (déjà) dérangé de l’ex-Punisher. Les dernières pages font penser à des événements survenus il y a quelques années dans Cable. Mais on peut parier que les choses ne seront pas si faciles pour Castle. On peut également faire un rapprochement entre ce héros transformé et Lobo, le motard de l’espace de DC Comics. Tout aussi grande gueule et violent, les deux personnages ont été les stars des deux maisons d’édition dans les années 1990. C’est amusant de voir que le Ghost Rider passe le cap d’aller dans l’espace et ainsi se rapprocher de son concurrent.

« It’s about @#$%&# time! »

Au dessin, on retrouve un petit nouveau : Dylan Burnett. Il a par le passé officié pour Dynamite ou Boom! Son trait se rapproche de celui de Tony Moore (Fear Agent, Walking Dead). Associé aux couleurs de Antonio Fabela, le monde de Cosmic Ghost Rider est pétillant et déluré. À première vue, si on n’a pas découvert le personnage dans Thanos, on se dirait que c’est qu’une énième série dérivée de Ghost Rider… Mais la puissance du personnage pourrait en faire un concurrent de Deadpool. On vote pour soutenir ce comic book et on espère qu’il ne disparaitra pas dans quelques mois.

[Pierre Bisson]
Comments: 0

Laisser un commentaire

error: Content is protected / Le contenu de ce site est protégé !!