Peter Parker a bien des soucis avec son autre “identité”. Son fameux sens des responsabilités va mettre le jeune homme  dans de beaux draps. Seul un vrai super-héros peut le sauver. Dernier chapitre d’un relaunch qui s’est avéré plus que surprenant...

Amazing Spider-Man #5 [Marvel Comics]
Scénario de Nick Spencer
Dessins de Ryan Ottley
Parution aux USA le mercredi 12 septembre 2018

Peter et Spidey sont donc séparés. Si le premier a gardé en mémoire toutes les leçons de son Oncle Ben, le second est un vrai “je-m’en-foutiste” qui règle les problèmes à sa manière. Mais quand le plan du Maître des Robots est lancé, lequel des deux pourra l’arrêter ? Ce numéro conclut le premier arc du relaunch de Nick Spencer. Le scénariste a utilisé cette intrigue “basique” pour redéfinir le personnage pour les néophytes. Le sens des responsabilités est l’un des fondamentaux du héros. On a eu l’occasion par le passé de voir d’autres itérations du Tisseur, que ce soit un Scarlet Spider plus radical ou un Superior Spider-Man prêt à tout pour obtenir ce qu’il voulait. Dans ces deux versions, le masque de l’Araignée représente toujours le bien. Seul le vrai Peter Parker assume pleinement ce qu’implique le proverbe : “À grands pouvoirs, grandes responsabilités”. En dissociant les deux facettes de la personnalité du super-hero’s, Spencer a permis de montrer que les pouvoirs ne font pas le héros.

« Hopefully Uncle Ben would be proud… »

Ryan Ottley continue d’assurer le spectacle visuel. De plus en plus à l’aise avec l’univers de Spidey, il a su s’affirmer au fil de ces cinq premiers numéros. L’artiste passe la main à Humberto Ramos dans le prochain numéro, histoire de recharger les batteries !

[Pierre Bisson]