Avant-Première VO: Wolverine And The X-Men #24

Avant-Première VO: Wolverine & The X-Men #24[FRENCH] Difficile de voir la couverture de Wolverine & The X-Men #24 sans penser au récent Justice League #12. Difficile de ne pas penser, non plus, à un épisode pas si vieux d’Astonishing X-Men où on voyait Storm embrasser Cyclops. Toute la question étant cette fois de savoir si Jason Aaron et Marvel iront au bout des choses. Mystique à l’oeuvre ? Version alternative ? Illusion ? Mais non, mais non…

Wolverine & The X-Men #24Wolverine & The X-Men #24 [Marvel Comics]
Scénario de Jason Aaron
Dessin de David Lopez
Parution aux USA le mercredi 23 janvier 2013

Depuis quelques années (et ca remonte bien avant son mariaga avec Black Panther) il faut bien dire que Storm s’est installée au troisième ou quatrième rang des préoccupations des scénaristes des différentes séries X-Men… Et même des préoccupation des fans. Oui, il y a bien les récents épisodes de la série X-Men tout court mais il est clair que Storm n’était plus au centre des choses. C’est simple. Fut un temps où les deux leaders naturels des X-Men étaient Cyclops et Storm. Avec les choses qui se sont réalignées vers une compétition Logan/Scott, Storm était le leader de trop. Mais ça, c’est déjà du passé et il faut bien constater que ces derniers mois Marvel, Brian Wood et Jason Aaron ont recentré les choses, profitant de la chute d’Utopia et de la désagrégation des relations avec T’Challa. En quelques épisodes Ororo est a repris sa place comme professeur de jeunes mutants, s’est souvenu d’un look précédent (pendant le cycle de Frankenstein) et se prépare également à évoluer aussi bien dans Wolverine & The X-Men que dans Uncanny X-Force v.2 (d’ailleurs lisez ce Wolverine & The X-Men #24 AVANT Uncanny X-Force v.2 #1) ainsi que dans le futur X-Men tel que relancé avec plus d’ambition par Brian Wood et Olivier Coipel.

Comme nous l’annonce cette couverture voici un numéro axé sur l’idée de couple. Des couples d’ailleurs. Au point que si ce n’était de la date on pourrait se croire dans un spécial St. Valentin ou quelque chose du genre. La question principale est… est-ce que Logan et Ororo vont franchir le pas ? Mais pas seulement. Kitty Pryde et Iceman doivent, eux aussi, se demander s’ils veulent passer la vitesse supérieure. Même la jeune Jean Grey, maintenant qu’elle a repoussé son fiancé classique, est en droit de faire des rencontres (et quelle rencontre !). Idie aussi est de la partie. Globalement la majeure partie du numéro s’inscrit tout à fait dans la démarche de Marvel NOW. C’est à dire que les vieilles synergies n’ont plus forcément cours (Kitty et Colossus, Jean et Scott c’est « so 20ème siècle »…). Et je dois dire que ce n’est pas pour me déplaire dans le sens où, si on parlait de personnages réels, ils ne seraient pas supposés rentrer dans les ordres et penser éternellement à une seule relation toute leur vie. Que certains croisent un amour inconditionnel, ok, mais que tous les mutans vivent une vie rangée, y compris des personnages comme Logan ou Ororo, ce serait un peu tristounet. Nous n’en sommes plus à l’époque où des membres des X-Men pouvaient passer 12 ans sans avoir de relation suivie et la plupart des réorientations qui s’amorçent dans cet épisode ont un intérêt : D’abord elles s’appuient sur une évolution logique dans la plupart des cas, débouchant ou pas sur du tangible. Ensuite – pour ma part – j’ai vraiment l’impression de retrouver les vrais personnages qui se posent simplement cette question très humaine : Ont-ils réellement envie de faire encore et toujours les mêmes choix alors qu’à l’évidence leur vie jusqu’ici n’a pas été qu’un bouquet de rose ? Plus globalement le Wolverine & The X-Men d’Aaron continue de s’inscrire dans ce rythme dense où il ne faut pas attendre 6 épisodes et la fin d’un arc pour voir l’ébauche d’un rebondissement. Ici les choses bougent et, si certaines d’entre elles sont prévisibles (le destin de Broo par exemple), on ne s’ennuie pas !

[Xavier Fournier]

Be Sociable, Share!