Avant-Première VO: Review Star Wars #3[FRENCH] Continuant son exploration de la période située entre « La Guerre des Etoiles – Un Nouvel Espoir » et « L’Empire Contre-Attaque », Brian Wood muscle son univers en introduisant quelques personnages nouveaux aux côtés des figures de proue de Star Wars canal historique. Mais forcément quand on parle de traître c’est tout de suite les nouveaux qui ont l’air suspect…

Avant-Première VO: Review Star Wars #3Star Wars #3 [Dark Horse Comics]
Scénario de Brian Wood
Dessin de Carlos D’Anda
Parution aux USA le mercredi 13 mars

Brain Wood et Carlos D’Anda confirment l’excellente impression du début de la nouvelle série régulière en ménageant d’une part les personnages du « canal historique » et en se gardant cependant une grande liberté de ton. En un sens Wood opère ici comme il l’a fait sur Conan. Ce sont les personnages qu’on connait bien. Luke Skywalker, Leia, Darth Vader, Han Solo… Mais dans le même temps la fidélité n’empêche pas un droit d’inventaire. Par exemple le scénariste insiste bien sur le côté « femme de tête » de Leia, montrée comme un vrai leader rebelle là où, dans les films, cette dimension n’apparait surtout que sur la fin de la trilogie des années 70’s/80’s. Et pourtant, c’est elle. Moins potiche et plus moderne en termes d’expression, elle gagne en prestance dans le scénario de Wood.

Une autre chose que l’auteur sait bien gérer est la tension entre les personnages. A plus forte raison puisque nous sommes dans le cadre d’une BD située entre le premier et le deuxième film de la licence originelle… A une époque où Luke et Leia ignorent encore tout des liens réels qui les unissent. Du coup Wood trouve un ton volontairement trouble. Quand Leia est sur le dos de telle pilote rebelle, est-ce bien vraiment pour les bonnes raisons ou en raison d’un émoi qui, à l’époque, l’anime encore ? Wood s’arrête juste là où il le faut et laisse le lecteur juger de lui-même. Ce mois-ci Carlos D’Anda n’a pas sa ration de combats de vaisseaux à dessiner… Mais il s’en tire quand même très bien avec quelques touches de grandiose (comme la vision soudaine de la nouvelle Etoile Noire). Les personnages agissent et parlent vraiment comme ceux des films et on continue d’avoir réellement un sentiment de continuité avec le Star Wars qu’on voyait sur le grand écran il y a plus de trente ans. Toujours aussi sympathique !

[Xavier Fournier]